MONDIAL-Fiat aura besoin de plus que la 500X pour se relancer

jeudi 2 octobre 2014 13h07
 

par Agnieszka Flak

PARIS, 2 octobre (Reuters) - Fiat n'a pas grand chose d'autre à montrer au Mondial de l'automobile de Paris qu'une nouvelle version de la 500, son modèle vedette décliné si régulièrement que cette stratégie commence à susciter des doutes sur la capacité d'innovation du constructeur.

Après le rachat à 100% de l'américain Chrysler, le nouveau groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) s'est fixé des objectifs de croissance ambitieux qui s'appuient notamment sur le potentiel de développement prêté à Alfa Romeo, Maserati et Jeep.

Les analystes jugent logique de concentrer les efforts sur les marques et les modèles haut de gamme, qui se vendent bien aux Etats-Unis et sur les marchés émergents. Mais ils s'inquiètent du risque de voir FCA négliger la marque Fiat, qui a écoulé 1,5 million de voitures l'an dernier, soit 34% des ventes totales du groupe.

La 500X présentée à Paris appartient à la famille des "crossovers", une catégorie qui a le vent en poupe en ce moment, mais il est peu probable qu'elle modifie radicalement l'image de la marque Fiat, dont la gamme vieillit faute de nouveaux modèles.

"La 500 prend de l'âge, le succès de ses déclinaisons est limité et (Fiat) manque d'une offre compétitive alors que Volkswagen, Peugeot et Renault continuent de lancer de nouvelles voitures", explique Sascha Gomel, analyste de Commerzbank. "Même si la reprise en Europe s'accélérait, Fiat serait à coup sûr perdant."

LA GAMME FIAT VIEILLIT

La Fiat 500, lancée en 2007 à l'initiative de Sergio Marchionne, l'administrateur délégué du groupe italien, pour tenter de relancer la marque et riposter au succès de Mini, filiale de BMW, s'est vendue à plus d'un million d'exemplaires en six ans.   Suite...