Japon-Le débat sur la TVA illustre les limites des "Abenomics"

jeudi 2 octobre 2014 11h30
 

* Les "Abenomics" ne donnent pas les résultats espérés

* Une nouvelle hausse de la TVA fait débat

par Leika Kihara

TOKYO, 2 octobre (Reuters) - L'ambitieux programme du Premier ministre japonais Shinzo Abe pour relancer la troisième économie du monde montre ses limites au moment où le gouvernement doit se prononcer sur un nouveau relèvement de la TVA.

Les "Abenomics", terme donné aux réformes engagées depuis près de deux ans pour enrayer une déflation chronique et un endettement colossal, tardent à donner les résultats escomptés et la récession menace.

L'assouplissement monétaire massif et l'augmentation de la dépense publique n'ont pas empêché l'économie du Japon de se contracter de 7,1% en rythme annualisé d'avril à juin, soit deux fois plus qu'en 1997, quand le Premier ministre d'alors, Ryutaro Hashimoto, avait décidé d'augmenter la TVA.

La ralentissement économique qui s'en était suivi avait poussé le chef du gouvernement vers la sortie, un précédent qui doit faire réfléchir Shinzo Abe.

Ce dernier a augmenté la TVA en avril, pour la première fois depuis 1997, la faisant passer de 5 à 8%. Les économistes s'attendent à le voir décider d'une nouvelle augmentation, à 10% cette fois, avant la fin de l'année pour tenter de réduire une dette qui représente plus du double du produit intérieur brut, un record pour un pays développé.

Les dégâts provoqués sur l'économie par la hausse d'avril plaident pour une volte-face mais elle serait cependant risquée car elle pourrait être interprétée par les marchés comme un aveu d'impuissance de la part du gouvernement.   Suite...