Elections législatives anticipées le 28 novembre au Groenland

jeudi 2 octobre 2014 07h50
 

2 octobre (Reuters) - De nouvelles élections législatives auront lieu le 28 novembre au Groenland, la chef du gouvernement Aleqa Hammond ayant suspendu ses fonctions en raison d'un scandale financier et un parti de la coalition étant passé à l'opposition.

C'est l'assemblée législative du Groenland, qui compte 31 membres, qui a décidé mercredi de la tenue de ce nouveau scrutin, a déclaré Sara Olsvig, chef de l'opposition.

L'opposition a de bonnes chances de l'emporter au vu des sondages, et Sara Olsvig est ainsi bien partie pour succéder à Aleqa Hammond, qui était depuis avril 2013 Premier ministre de ce territoire autonome dépendant du Danemark.

Ces remous politiques risquent de paralyser l'activité gouvernementale à un moment crucial où des sociétés minières internationales comme London Mining et Greenland Minerals and Energy envisagent l'exploitation de nouvelles mines de fer et de terres rares.

Aleqa Hammond a évité de peu une motion de censure mardi mais a décidé de cesser temporairement ses fonctions, jusqu'à la fin de l'enquête ouverte sur des notes d'hôtels et d'avion réglées par les derniers publics.

Vendredi dernier, un rapport d'audit a montré que Hammond avait dépensé 106.000 couronnes danoises (14.250 euros) d'argent public pour des vols privés et des nuits d'hôtel au bénéfice de membres de sa famille.

L'opposition a maintenu sa pression mercredi sur le gouvernement et quatre ministres au total ont démissionné, dont deux du parti Siumut d'Aleqa Hammond et deux d'Atassut, petit partenaire de la coalition en place.

Atassut a même rejoint les rangs de l'opposition, selon Sara Olsvig, chef de la plus grande formation d'opposition, Inuit Ataqatigiit. (Sabina Zawadzki; Eric Faye pour le service français)