LEAD 1-Les rendements grecs en baisse, spéculations sur la BCE

mercredi 1 octobre 2014 18h48
 

(Actualisé avec précisions sur les banques, commentaire, rendement actualisé)

LONDRES, 1er octobre (Reuters) - Les rendements des emprunts d'Etat grecs ont nettement reculé mercredi sur le marché secondaire après un article de presse selon lequel Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, souhaite que cette dernière achète des titres souverains grecs et chypriotes notés en catégorie spéculative ("junk").

Selon le Financial Times, qui cite des sources proches du dossier, le directoire de la BCE va proposer que les règles en vigueur sur la qualité des actifs soient assouplies afin que l'institution puisse acheter certaines tranches de titres adossés à des actifs (ABS) grecs et chypriotes. (on.ft.com/1CEDf7d)

La BCE a refusé de commenter l'information.

Dans le cadre de ses mesures de soutien exceptionnelles au crédit, la BCE prévoit d'acheter les tranches les mieux notées de certains ABS et elle a évoqué la possibilité d'acheter des tranches plus risquées si les Etats apportaient des garanties, une idée rejetée par la France et l'Allemagne.

La Grèce semble par ailleurs avoir obtenu de la BCE une importante concession qui pourrait aider les quatre principales banques du pays à réussir les tests de résistance en cours: des sources ont déclaré à Reuters que la banque centrale allait prendre en considération les plans de restructuration de ces banques avant de rédiger les conclusions de ses tests.

"En Grèce, le secteur bancaire est probablement le secteur de l'économie le plus préoccupant donc (...) ça va aider", a commenté Michael Michaelides, responsable de la stratégie taux de RBS.

Le rendement à 10 ans grec a reculé de 16 points de base mercredi pour revenir à 6,49%. Mardi, il avait dépassé 6,8%, son plus haut niveau depuis mai, après les déclarations du gouvernement grec sur sa volonté de s'affranchir prématurément du plan d'aide international, ce qui a fait craindre des difficultés pour le refinancement de la colossale dette publique d'Athènes. (Michael Urquhart et Marius Zaharia,; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)