La Bourse de Paris-Les valeurs à suivre mercredi (clôture)

mercredi 1 octobre 2014 18h36
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 1er octobre (Reuters) - Les valeurs à suivre mercredi
à la Bourse de Paris, qui a fini en baisse avec l'ensemble des
places européennes, pénalisée par la publication d'indicateurs
signalant un nouveau ralentissement de l'activité manufacturière
en zone euro et des avertissements sur
résultats. Le CAC40, qui fait du yo-yo depuis sept
séances dans un "range" étroit (4.335-4.445 points), a cédé
1,15% à 4.365,27 points.
    
    * ORANGE a perdu 4,12% à 11,415 euros, soit la
deuxième plus forte baisse du CAC 40 dans un gros volume (près
de six fois la moyenne quotidienne des trois derniers mois sur 
Euronext) après que BPI France a placé environ 50 millions
d'actions de l'opérateur télécoms, soit 1,9% du capital, au prix
unitaire de 11,60 euros. 
    
    * VALEO a perdu 4,06% à 84,53 euros et RENAULT
 2,39% à 55,98 euros dans un secteur automobile qui est
resté sous pression après la révision en baisse par FORD 
en début de semaine de ses prévisions de résultats pour 2014 en
raison notamment de la Russie, marché où Renault est très
présent. PSA a limité les dégâts avec un recul de
0,59% à 10,095 euros à la faveur d'une nette progression de ses
ventes le mois dernier en France. Le directeur
financier du groupe a indiqué en outre que PSA visait un free
cash flow positif dès 2014. 
    
    * CARREFOUR a cédé 2,94% à 23,74 euros. L'ensemble
du secteur de la distribution en Europe a été pénalisé par
l'avertissement lancé par le britannique SAINSBURY 
(-6,96%) sur ses ventes de l'année. CASINO
 a reculé de 1,65% à 83,86 euros.
    
    * TOTAL a perdu 1,44% à 50,71 euros et TECHNIP
 1,79% à 65,42 euros. Les PÉTROLIÈRES, en hausse ces
jours derniers grâce à la baisse du dollar, ont subi des prises
de bénéfices sur fond de faiblesse des cours du brut même si le
Brent a légèrement rebondi après avoir touché mardi un
plus bas de deux ans. Hors CAC 40, CGG a reculé de
2,97% à 7,003 euros.
    
    * KERING  a lâché 3,16% à 154,6 euros alors que le
titre avait mieux résisté que son grand rival LVMH 
(-1,05% à 127,35 euros) en début de semaine aux craintes
suscitées par les manifestations pro-démocratie de Hong Kong
pour la croissance en Chine.
    
    *SOCIÉTÉ GÉNÉRALE, seule hausse franche du CAC 40,
a pris 0,61% à 40,665 euros. Lors d'une journée investisseurs à
Londres, le PDG Frédéric Oudéa a indiqué ne voir aucun signe de
l'imposition possible d'un contrôle des capitaux en Russie, où
la banque a une filiale. 
    
    * AIR FRANCE KLM a cédé 4,42% à 7,096 euros, le
secteur du transport aérien dans son ensemble ayant été ébranlé
par l'annonce d'un premier cas de fièvre Ebola aux Etats-Unis
détecté sur un homme de retour du Liberia. 
          
    * NEXANS, plus forte baisse du SBF 120,
a chuté de 8,92% à 27,05 euros après une révision en baisse de
ses objectifs 2014. Dans une interview à Reuters, son nouveau
directeur général Arnaud Poupart-Lafarge a dit rester confiant
pour ses perspectives à long terme malgré le trou d'air de l'été
et se donne jusqu'à fin 2015 pour décider de possibles cessions
d'actifs. 
            
    * NEOPOST a reculé de 5,53% à 54,97 euros après
ses résultats semestriels, marqués par une baisse de la marge
opérationnelle, passée de 23,6% à 22,4%, et un recul de 13,9% du
résultat net. 
        
    * EDENRED a gagné 2,92% à 20,105 euros,
bénéficiant d'une recommandation d'achat d'UBS, qui a intégré le
titre à sa liste des valeurs préférées du secteur de la
restauration et des loisirs en Europe.
    
    * ERYTECH a bondi de 12,72% à 29,5 euros après
avoir annoncé des résultats de Phase III positifs pour le
Graspa, un traitement de la leucémie aiguë lymphoblastique. Sur
la base de ces résultats, la société de biotechnologie entend
déposer une demande d'autorisation de mise sur le marché en
Europe au premier semestre 2015.
       
     

 (Raoul Sachs et Yann Le Guernigou, édité par Gwénaëlle Barzic)