L'UE ordonne à des aéroports de rembourser des aides publiques

mercredi 1 octobre 2014 12h24
 

BRUXELLES, 1er octobre (Reuters) - La Commission européenne a ordonné mercredi à l'aéroport belge de Charleroi de rembourser environ six millions d'euros d'aides d'Etat jugées illégales et elle a ouvert une enquête sur l'aéroport bruxellois de Zaventem, estimant qu'une aide d'Etat y bénéficiait à certaines compagnies aériennes, parmi lesquelles Brussels Airlines, filiale de Lufthansa.

L'exécutif européen réclame également le remboursement des aides publiques encaissées par l'aéroport allemand de Zweibrücken, estimant qu'elles étaient injustifiées car l'aéroport faisait "inutilement double emploi avec un aéroport non rentable de la même région".

La CE a en revanche donné son feu vert aux aides reçues par les aéroports de Västerås en Suède et de Francfort-Hahn et Sarrebruck en Allemagne, ainsi qu'à une partie des aides de Charleroi en Belgique, ayant conclu que les compagnies aériennes concernées, notamment Ryanair, n'avaient bénéficié d'aucun avantage injustifié.

* Le communiqué de la CE: bit.ly/1wXjzrX

(Foo Yun Chee, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)