Les entreprises allemandes prennent goût à la Bourse

mardi 30 septembre 2014 17h47
 

par Harro Ten Wolde et Sudip Kar-Gupta

FRANCFORT/LONDRES, 30 septembre (Reuters) - Le câblo-opérateur Tele Columbus est la dernière société allemande en date à avoir annoncé un projet d'introduction en Bourse (IPO) dans un pays où les entreprises, traditionnellement méfiantes, se laissent séduire par la Bourse après la cotation record de 25 milliards de dollars d'Alibaba à New York.

Tele Columbus a annoncé mardi matin son intention de lever au moins 300 millions d'euros via une cotation en Bourse de Francfort d'ici la fin de l'année.

Encouragés par le succès de l'IPO du géant du commerce en ligne et par la croissance économique, des sociétés telles que le distributeur en ligne de prêt-à-porter Zalando et le groupe de capital-risque Rocket Internet relancent le marché primaire, qui a vu le montant des capitaux levés atteindre ses plus hauts niveaux en sept ans.

"Il y a actuellement une grande fenêtre de tir pour les IPO. Les marchés sont très liquides, la BCE apporte son soutien avec sa politique de rachats d'actifs, l'économie américaine est en forte croissance", dit Klaus Fröhlich, chargé des marchés de capitaux en Allemagne et en Autriche chez Morgan Stanley.

"Pour tous ceux qui ont un peu étudié la situation, c'est le moment de se tourner vers les marchés et de se faire coter."

La société de conseil Ernst and Young estime à une vingtaine le nombre de sociétés qui pourraient entrer en Bourse de Francfort cette année, soit deux fois plus que l'an dernier.

Les analystes financiers disent que le "Mittelstand", le segment des petites et moyennes entreprises allemandes, semble se faire à l'idée de se financer davantage sur les marchés.

Zalando a annoncé lundi soir avoir fixé un prix d'IPO à 21,50 euros par action.   Suite...