Lufthansa-Grève des pilotes à Francfort, 9.000 passagers touchés

mardi 30 septembre 2014 13h53
 

FRANCFORT, 30 septembre (Reuters) - Les pilotes de Lufthansa ont menacé mardi de poursuivre leur mouvement de grève, tandis que le débrayage à l'aéroport de Francfort affectait près de 9.000 passagers de vols long-courriers.

A l'appel du syndicat Vereinigung Cockpit (VC), les pilotes, qui réclament le maintien de leur régime de retraite, devaient cesser le travail mardi de 06h00 GMT à 21h00 GMT à Francfort, le troisième plus important d'Europe et le principal de la flotte Lufthansa.

Lufthansa, première compagnie aérienne européenne en termes de chiffre d'affaires, a annulé 25 des 57 vols long-courriers prévus mardi. Au total, une cinquantaine de vols ont été annulés entre lundi et mercredi pour s'assurer que les équipages et les appareils ne soient pas bloqués.

Il s'agit de la plus longue grève depuis celle observée pendant trois jours en avril et la cinquième depuis le début de l'année au sein de Lufthansa ou de sa filiale à bas coûts Germanwings. "Si Lufthansa ne fait pas un geste, d'autres grèves suivront", a déclaré un Reuters un responsable de VC, Markus Wahl.

Les pilotes tentent d'accroître la pression sur la direction de Lufthansa pour obtenir le maintien du régime permettant aux pilotes de partir à la retraite à 55 ans tout en conservant jusqu'à 60% de leur salaire avant le versement de leurs pensions.

La compagnie allemande, engagée dans un vaste plan de réduction des coûts et la mise en place de filiales à bas coûts pour mieux affronter la concurrence, veut modifier ce régime pour les nouveaux pilotes, de façon à ce que l'âge moyen de départ à la retraite avoisine 60 ans.

Du côté d'Air France (groupe Air France-KLM ), les pilotes ont cessé dimanche la grève qui a affecté la compagnie aérienne pendant 14 jours, sans être parvenus à un accord avec la direction sur les projets de filiales low cost.

(Peter Maushagen, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)