Moscou dit espérer un accord gazier cette semaine avec Kiev

mardi 30 septembre 2014 12h15
 

ATYRAOU, Kazakhstan, 30 septembre (Reuters) - Le ministre russe de l'Energie Alexander Novak a déclaré mardi espérer que Moscou et Kiev règlent cette semaine leur différend sur le calendrier de paiement de la dette gazière de l'Ukraine.

La Russie a cessé de livrer du gaz à l'Ukraine au mois de juin en raison d'un désaccord sur le prix entre les deux pays.

Vendredi dernier, le commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger, avait déclaré qu'il y avait de "très fortes chances" qu'un accord temporaire permettant d'assurer l'approvisionnement de l'Ukraine en gaz cet hiver - garantissant à Kiev au moins cinq milliards de mètres cubes sur les six mois à venir - soit signé.

Selon Alexander Novak, Kiev doit rembourser au moins une partie de sa facture de 5,3 milliards de dollars avant que la société russe publique Gazprom ne reprenne ses livraisons.

"C'est une question de principe pour nous qu'une partie de la dette soit remboursée avant que l'approvisionnement ne reprenne", a déclaré Alexander Novak à la presse lors d'une visite à Atyraou au Kazakhstan en compagnie du président russe Vladimir Poutine.

Il a également dit que l'Ukraine était prête à verser 3,1 milliards de dollars mais que le calendrier pour ce paiement et le prix devaient encore être acceptés.

Moscou veut que Kiev paye en deux fois, deux milliards de dollars avant la reprise des livraisons, et 1,1 milliard d'ici la fin de l'année.

L'Ukraine, a souligné Novak, veut payer en trois tranches, 1,5 milliard de puis deux fois 800 millions, et ne veut verser ces sommes qu'après la réouverture du robinet de gaz.

Lundi, Alexander Novak avait indiqué que la Russie et l'Union européenne poursuivraient leurs discussions jeudi ou vendredi à Berlin. (Daria Korsounskaïa; Danielle Rouquié pour le service français)