France-Il n'y a pas de plan d'économies indolore, dit Hollande

mardi 30 septembre 2014 12h43
 

PARIS, 30 septembre (Reuters) - Il n'y a pas de plan d'économies indolore, a déclaré mardi François Hollande, en plein débat sur les choix du gouvernement qui prévoit notamment un coup de rabot sur les prestations familiales et une réforme des professions réglementées.

Le gouvernement a prévu de faire 21 milliards d'euros d'économies en 2015 sur l'Etat, la Sécurité sociale et les collectivités territoriales

Les faibles taux d'intérêt, qui incitent à emprunter, ne sauraient dissuader le gouvernement de lutter contre les déficits, a dit le président, alors que la dette française vient de franchir la barre symbolique des 2.000 milliards d'euros.

"Il se trouve que pendant les cinq années qui ont précédé mon entrée en responsabilité, la dette publique a augmenté de 600 milliards, nous sommes à 2.000 milliards", a-t-il déclaré lors d'un discours à l'Elysée.

"Donc notre rôle, ça doit être de maîtriser les déficits pour éviter que nous puissions encore augmenter le niveau absolu de la dette, même si elle se finance à des taux d'intérêt très bas".

Faire des économies "a forcément des conséquences", a poursuivi François Hollande, qui s'exprimait devant un parterre de patrons à l'occasion de la remise du prix de l'Audace créatrice.

"Si vous n'entendez pas crier c'est que nous ne faisons pas d'économies. Donc oui, vous entendez", a dit le président.

L'opposition de droite et des associations ont protesté contre la baisse prévue de certaines prestations familiales comme la prime à la naissance.

Les professions libérales, comme les notaires et les pharmaciens, sont en grève mardi pour protester contre le projet de réforme du gouvernement, qui dit vouloir rendre du pouvoir d'achat aux Français. ( )

"Il n'y pas de plan d'économies qui soit indolore sinon il aurait déjà été fait. Les économies, forcément, sont douloureuses", a argumenté le chef de l'Etat. "Il n'y a aucun secteur qui peut accepter de voir un certain nombre de ses habitudes, parfois de ses financements, être remis en cause".

Le prix de l'Audace créatrice a récompensé cette année le groupe Gorgé, une entreprise familiale qui construit des robots destinés à sécuriser des sites sensibles dans des secteurs comme la défense, le nucléaire et les plates-formes pétrolières. (Elizabeth Pineau, édité par Sophie Louet)