France-Royal hostile à une hausse des taxes sur le diesel

dimanche 28 septembre 2014 12h34
 

PARIS, 28 septembre (Reuters) - La ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Ségolène Royal, a dit son opposition dimanche à la hausse de deux centimes des taxes sur le diesel envisagée par le gouvernement pour financer les infrastructures de transports.

"Moi, je n'y suis pas favorable; maintenant, c'est une décision gouvernementale. Si elle est prise, j'en serai solidaire", a-t-elle déclaré au "Grand Rendez-vous" Europe 1-Le Monde-i>Télé.

"Si ces taxes sont faites, elles n'ont rien à voir avec la transition énergétique", a-t-elle estimé. "Si elles sont faites, elles vont au budget de l'Etat, elles ne vont pas financer les énergies renouvelables".

"Je ne veux pas d'écologie punitive, je ne veux pas que l'écologie soit financée par un impôt", a répété Ségolène Royal.

Le secrétaire d'Etat au Budget, Christian Eckert, a déclaré vendredi dernier qu'une telle taxe était envisagée en raison de la division par deux des recettes attendues de l'écotaxe. ( ) (Sophie Louet)