L'Autriche vise au moins 5 mds d'euros d'allègements fiscaux

samedi 27 septembre 2014 14h33
 

VIENNE, 27 septembre (Reuters) - Le gouvernement autrichien prépare un plan d'allègements fiscaux de 5 milliards d'euros afin de relancer la croissance économique mais n'entend pas creuser les déficits ni alourdir la dette, a-t-on appris samedi de sources proches des autorités.

Cet objectif minimal a été décidé lors de discussions entre les sociaux-démocrates (SPÖ) du chancelier Werner Faymann et ses partenaires de coalition du Parti populaire (ÖVP, droite).

"Nous allons voir si une somme plus importante est possible", a dit le chancelier à la presse à l'issue d'un séminaire de deux jours de son gouvernement dans la station de Schladming, dans les Alpes.

Les deux partenaires de gouvernement ont en revanche repoussé les discussions sur les détails et le financement de cet objectif.

Le SPÖ plaide pour une réduction plus ambitieuse de la fiscalité qui serait en partie financée par une nouvelle taxe sur les hauts revenus; l'ÖVP s'y oppose catégoriquement.

Selon le ministre ÖVP des Finances, Hans Jörg Schelling, les allègements fiscaux doivent progressivement entrer en vigueur en 2016. L'idée, a-t-il au micro de la radio autrichienne, serait d'abaisser le taux d'imposition des revenus supérieurs à 11.000 euros, actuellement de 36,5%, "dans la direction" de 25%, a-t-il dit.

Pour la financer, il a redit qu'il privilégiait la piste d'une réduction de la dépense publique et a appelé à examiner "sans tabou" le système des subventions publiques.

Le déficit budgétaire de l'Autriche est attendu en hausse cette année à 2,7% du PIB et sa dette à 80% du PIB. (Michael Shields; Henri-Pierre André pour le service français)