LEAD 1-Chiquita obtient plus de Fyffes en vue de leur fusion

vendredi 26 septembre 2014 11h43
 

(actualisé avec précisions)

DUBLIN, 26 septembre (Reuters) - Le producteur irlandais de bananes Fyffes a convenu d'une hausse de la participation de son homologue américain Chiquita dans l'entité qui serait issue de leur fusion, ont déclaré vendredi les deux groupes dans un communiqué commun, signalant la volonté apparente de couper court à une offre concurrente.

Selon les termes de cette nouvelle proposition, approuvée par les conseils d'administration des deux groupes, Chiquita contrôlerait 59,6%, et non plus 50,7%, de la nouvelle entité, dont la valorisation atteindrait un peu moins de 976 millions d'euros sur la base des cours de clôture de jeudi.

L'opération deviendrait ainsi plus attrayante pour les actionnaires de Chiquita, qui par ailleurs discute également avec le fabricant de jus de fruits brésilien Grupo Cutrale et avec le groupe bancaire et d'investissement Safra Group d'une offre non-sollicitée de 611 millions de dollars.

"Nous sommes ravis du fait que ces termes améliorés augmentent la valeur pour nos actionnaires", a déclaré le directeur général de Chiquita Ed Lonergan.

Le groupe fusionné disposerait de 14% de parts d'un marché mondial de la banane représentant 7 milliards de dollars, ce qui lui donnerait plus de poids dans les négociations avec les distributeurs.

Chiquita et Fyffes envisagent de repousser leurs assemblées générales en vue d'une approbation avant la fin octobre, ajoute le communiqué.

Les nouveaux termes de la proposition prévoient également une hausse de l'éventuelle indemnité de résiliation payable à Fyffes, qui passe de 1% à 3,5% de la valeur totale du capital émis par Chiquita.

Le projet de fusion devrait obtenir un feu vert sous conditions de l'Union européenne, ont déclaré des sources à Reuters cette semaine. Chiquita et Fyffes sont notamment en concurrence sur le marché de la banane avec les américains Fresh Del Monte et Dole Food Company. (Conor Humphries, Wilfrid Exbrayat et Mathilde Gardin pour le service français)