** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

vendredi 26 septembre 2014 07h57
 

PARIS, 26 septembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont
attendues vendredi sans grand changement à l'ouverture après le repli de la
veille avec les valeurs bancaires en première ligne, notamment à Paris.
    Moody's a en effet annoncé jeudi maintenir sa perspective négative sur le
système bancaire français en soulignant les conséquences défavorables de la mise
en place à l'échelon européen d'un régime contraignant de résolution des crises
bancaires. 
    Une phase de dialogue débute par ailleurs lundi entre les superviseurs de la
Banque centrale européenne (BCE) et les banques de la zone euro qui font l'objet
de tests sur la solidité de leurs bilans. Les résultats de ces "stress tests"
sont attendus pour le 26 octobre, selon des sources interrogées la semaine
dernière par Reuters. 
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien 
pourrait gagner quatre ou cinq points à l'ouverture et le Dax à Francfort
 en perdre ou en prendre jusqu'à neuf, le FTSE à Londres 
demeurant stable.  
    Les marchés européens et Wall Street ont terminé jeudi en net recul avec des
investisseurs inquiets face à la vigueur du dollar et ses répercussions sur les
résultats des entreprises. et 
    Les marchés asiatiques ont souffert dans le sillage de Wall Street et la
Bourse de Tokyo était orientée à la baisse peu avant la clôture. 
     La statistique de l'inflation en août au Japon risque d'obliger la Banque
du Japon (BoJ) à prendre de nouvelles mesures pour atteindre son objectif d'un
taux d'inflation de 2% durant le prochain exercice budgétaire. 


    VALEURS À SUIVRE
    * BNP PARIBAS réunit un conseil d'administration en fin de journée
pour choisir un successeur à son président Baudouin Prot. L'ancien président de
la Berd, Jean Lemierre, fait figure de favori pour lui succéder. 
    * BNP PARIBAS/CREDIT AGRICOLE / SOCIÉTÉ GÉNÉRALE Moody's
a annoncé maintenir sa perspective négative sur le système bancaire français,
estimant que les progrès réalisés pour consolider leurs bilans ne compenseront
pas entièrement les conséquences défavorables de la mise en place du nouveau
régime européen de résolution des crises bancaires, qui "va accroître les
risques encourus par les créanciers seniors". 
    * ORANGE a annoncé son intention de faire appel de la décision de
l'Autorité de la Concurrence qui a refusé jeudi de suspendre en urgence l'accord
de partage de réseaux d'accès mobiles conclu entre Bouygues Telecom BOUY.PA et
SFR NUME.PA VIV.PA. [ID:nL6N0RQ413
    * TOTAL. La compagnie pétrolière a mis en vente sa participation
de 17% dans le gisement de Tahiti situé dans le Golfe du Mexique, dont elle
espère tirer entre 1,5 et 2,0 milliards de dollars (1,2-1,6 milliard d'euros),
selon des sources au fait du dossier. 
    * THALES. Le groupe italien Finmeccanica SIFI.MI a invité jeudi
soir les parties intéressées par sa filiale ferroviaire Ansaldo Breda à déposer
des offres contraignantes. Il a jusqu'ici reçu quatre offres non contraignantes,
dont une du groupe français. 
    * TSB, LLOYDS BANKING GROUP. Lloyds procède vendredi à un
placement de 11,5% du capital de TSB pour ramener à 50% sa participation dans sa
filiale, dont l'Union européenne lui a ordonné de se séparer. L'opération porte
sur 57,5 millions d'actions qui, selon une source, devraient être vendues à un
prix compris entre 260 et 280 pence. 
    * NIKE, le numéro un mondial des articles de sport, a publié jeudi
des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à une forte demande qui lui
a permis d'augmenter ses prix, y compris en Europe où son chiffre d'affaires a
bondi de 25%. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)