23 mai 2013 / 04:18 / il y a 4 ans

Chine/Indicateurs-Baisse de l'indice HSBC manufacturier en mai

PÉKIN, 23 mai(Reuters) - Les indicateurs économiques chinois publiés depuis le début du mois:

* PREMIÈRE CONTRACTION DE L'ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN SEPT MOIS

23 mai - L'activité manufacturière s'est contractée au mois de mai en Chine pour la première fois en sept mois, en raison d'une baisse des prises de commandes, selon l'indice préliminaire des directeurs d'achat (PMI) du secteur publié par la banque HSBC.

L'indice PMI flash s'est établi à 49,6, tombant sous la barre des 50 qui sépare l'expansion de la contraction. L'indice définitif d'avril était à 50,4.

Le sous-indice mesurant les nouvelles commandes est tombé à 49,5, son plus bas niveau depuis septembre dernier, ce qui semble indiquer que la demande intérieure en Chine n'est pas suffisamment solide pour compenser une demande extérieure atone.

* PLUS FORTE HAUSSE DU PRIX DES MAISONS NEUVES EN DEUX ANS

19 mai - Le prix des maisons neuves a enregistré en avril sa hausse la plus marquée en deux ans, en raison notamment d'un bond de ces prix à Pékin et à Shanghai, des données qui viennent compliquer la tâche d'un gouvernement qui veut à la fois éviter toute bulle immobilière et soutenir l'activité économique.

En moyenne, le prix des maisons neuves a augmenté de 4,9% sur un an le mois dernier, après une progression de 3,6% en mars, selon des calculs effectués par Reuters à partir de données publiées samedi par le Bureau national des statistiques.

Il s'agit de la hausse la plus nette depuis avril 2011. A Pékin, le prix des maisons neuves a augmenté de 10,3% sur un an. A Shanghai, la progression est de 8,5%.

Cela fait plus de deux ans que le gouvernement tente de freiner la spéculation immobilière - de nouvelles mesures en la matière ont été annoncées en mars - ce qui n'empêche des pans entiers de la classe moyenne d'être dans l'incapacité d'acheter une maison en milieu urbain.

* REPRISE MOINS MARQUÉE QUE PRÉVU DE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE

13 mai - La croissance de la production industrielle a regagné en vigueur en avril après avoir touché un creux de sept mois le mois précédent, mais la hausse de 9,3% est cependant inférieure aux attentes des économistes, qui avaient anticipé une progression de 9,5%.

Parmi les autres données macro-économiques publiées lundi par le Bureau national des statistiques figurent également les investissements dans des actifs immobilisés, considérés comme un important moteur de l'activité.

Ces derniers sont également ressortis à un niveau légèrement inférieur au consensus, augmentant de 20,6% sur les quatre premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2012 contre une hausse estimée de 21,0%.

Seules les ventes au détail du mois d'avril ont été conformes aux anticipations du marché, affichant une hausse de 12,8%.

Tableau de la statistique

* HAUSSE DE L'INFLATION EN AVRIL, LES PPI POURSUIVENT LEUR BAISSE

9 mai - Le rythme de l'inflation des prix à la consommation a accéléré le mois dernier pour atteindre 2,4% en rythme annuel, contre 2,1% en mars, réduisant la marge de manoeuvre de la Banque populaire de Chine pour soutenir l'économie.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse de 2,3%.

Les prix à la production, au contraire, ont continuer de diminuer, affichant une baisse de 2,6% au mois d'avril sur un an alors que les prévisions tablaient sur un recul de 2,3%.

* LES EXPORTATIONS EN HAUSSE DE 14,7% SUR UN AN

8 mai - Les exportations chinoises ont progressé de 14,7% en avril en rythme annuel tandis que les importations ont augmenté de 16,8%, selon des chiffres publiés mercredi par les services douaniers.

L'excédent commercial de la République populaire s'est inscrit à 18,6 milliards de dollars.

Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une hausse des exportations de 10,3% et des importations en augmentation de 13,9% avec un excédent à 15,1 milliards de dollars.

* CROISSANCE DES SERVICES AU PLUS BAS DEPUIS AOÛT 2011

6 mai - L'indice des directeurs d'achats (PMI) du secteur chinois des services a reculé à 51,1 en avril contre 54,3 en mars, selon l'enquête mensuelle HSBC, revenant à son plus bas niveau depuis août 2011.

La composante des nouveaux contrats est tombée pour sa part à un plus bas de 20 mois et les effectifs globaux des entreprises de services ont reculé pour la première fois depuis janvier 2009.

"La faiblesse du PMI HSBC des services apporte un nouvel élément de preuve du ralentissement non seulement du secteur manufacturier, mais aussi du secteur des services", estime Zhang Zhiwei, économiste de Nomura Securities à Hong Kong.

"Cela conforte notre inquiétude liée à la faiblesse de la croissance économique, que nous voyons ralentir à 7,5% au deuxième trimestre."

Vendredi, l'indice PMI "officiel" des services, qui accorde plus de place aux grandes entreprises publiques, était ressorti à 54,5 en avril contre 55,6 en mars.

* L'INDICE PMI HSBC À 50,5 EN AVRIL-DÉFINITIF

2 mai - Le secteur manufacturier a vu sa croissance ralentir en avril en raison notamment de la première baisse des commandes à l'exportation en sept mois, montrent les résultats définitifs de l'enquête menée par HSBC auprès des directeurs d'achats, qui semble indiquer que la récession européenne et le ralentissement américain mettent en péril la reprise du pays.

L'indice PMI HSBC définitif est ainsi ressorti à 50,4 le mois dernier, contre 51,6 en mars et 50,5 en estimation "flash". La barre de 50 sépare croissance et contraction.

Cet indice, centré sur les entreprises du secteur privé de taille moyenne, est conforme à l'indice PMI officiel, calculé par le Bureau national de la statistique et centré sur les grandes entreprises publiques.

Le recul des deux indices PMI est susceptible de susciter des interrogations concernant les risques à court terme pesant sur la deuxième puissance économique mondiale.

"La croissance ralentie du secteur manufacturier en avril confirme la fragilité de la reprise chinoise (...)", a estimé Qu Hongbin, économiste en chef chargé de la Chine chez HSBC.

* LE PMI MANUFACTURIER OFFICIEL INFÉRIEUR AUX ATTENTES À 50,6

1er mai - L'indice PMI officiel des directeurs d'achats de l'industrie manufacturière a baissé en avril à 50,6 après un plus haut de 11 mois de 50,9 en mars, traduisant un ralentissement inattendu de la croissance du secteur au début du deuxième trimestre.

Les économistes prévoyaient en moyenne un indice à 51,0. Le sous-indice des nouvelles commandes a fléchi à 51,7 contre 52,3, tout en se maintenant au-dessus de la barre de 50, mais celui des exportations a reculé à 48,6 contre 50,9, signalant une baisse.

"La croissance est un peu moins forte que ce qu'on aurait pu attendre il y a un mois mais à mon avis il ne faut pas s'alarmer", dit Alvin Pontoh, économiste chez TDSecurities à Singapour. "C'est probablement ce que la nouvelle administration recherche : structurellement, la Chine ne peut plus se permettre des taux de croissance de 9 ou 10%, on peut donc s'attendre à ce qu'elle ralentisse autour de 7%".

Au premier trimestre, la croissance est ressortie à 7,7% contre 7,9% trois mois plus tôt et les économistes tablent pour l'instant sur une légère accélération à 8,0% en avril-juin.

Les indicateurs chinois des mois précédents

Les indicateurs chinois en temps réel

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below