Deux ans après sa révolution, l'Egypte continue de manifester

jeudi 24 janvier 2013 15h46
 

* Appel de l'opposition à manifester vendredi

* La Constitution fait toujours polémique

* Les Frères musulmans vont lancer une campagne caritative

par Tom Perry

LE CAIRE, 24 janvier (Reuters) - L'Egypte célèbre vendredi, sans grands motifs de réjouissance, le deuxième anniversaire de la "révolution du Nil" qui a balayé le régime d'Hosni Moubarak: l'économie est en berne et le pays, divisé et polarisé, s'attend à de nouvelles manifestations contre le pouvoir, cette fois, islamiste.

L'opposition a appelé à manifester place Tahrir vendredi, date anniversaire du début de la révolution, pour exprimer sa colère contre le président Mohamed Morsi et les Frères musulmans dont il est issu.

Elle accuse le gouvernement d'avoir trahi l'esprit et les objectifs de la révolution du 25 janvier, qui avait galvanisé les Egyptiens dans une manifestation d'unité nationale jamais retrouvée depuis.

"Nous ne considérons pas cela comme une célébration. Ce sera une nouvelle vague révolutionnaire qui montrera aux Frères musulmans qu'ils ne sont pas seuls - qu'il existe d'autres forces capables de leur résister", a déclaré Ahmed Maher, fondateur du Mouvement du 6-Avril, regroupement de jeunes révolutionnaires à l'origine du soulèvement qui provoqua la chute d'Hosni Moubarak en février 2011.

Les Frères musulmans ont annoncé de leur côté qu'ils n'appelaient pas leurs partisans à descendre place Tahrir. Les yeux rivés sur les prochaines élections législatives, la confrérie fêtera le deuxième anniversaire de la révolution en lançant une campagne caritative en faveur des plus démunis.   Suite...