LEAD 1-Lloyds annonce la suppression de 940 emplois

mercredi 23 janvier 2013 14h34
 

* Les suppressions d'emplois sont une "honte absolue"-syndicat

* Lloyds dit faire son possible pour ne pas licencier (Actualisé avec réaction du syndicat Unite)

LONDRES, 23 janvier (Reuters) - Lloyds Banking Group a annoncé mercredi la suppression de 940 emplois portant à plus de 31.000 le nombre de postes supprimés depuis le rachat malheureux de HBOS en 2009.

Cette réduction des effectifs frappera ses secteurs opérationnel, l'assurance, la banque de dépôt, la santé et ses divisions commerciales et internationales et participe des suppressions de postes annoncées précédemment dans le cadre d'un réexamen stratégique, a précisé le groupe bancaire britannique.

Le groupe bancaire, dont 41% sont détenus par les contribuables après l'intervention de l'État, a dit en juin 2011 prévoir des économies de 1,5 milliard de livres (1,8 milliard d'euros) en supprimant quelque 15.000 emplois.

Le syndicat britannique Unite a exprimé sa "colère" après cette annonce, stigmatisant en particulier le projet d'externaliser 190 emplois dans l'informatique.

"C'est une honte absolue que la banque, dont 41% sont détenus par les contribuables, continue de supprimer des emplois de manière aussi désinvolte", écrit le syndicat dans un communiqué.

Lloyds a dit de son côté qu'il tenterait d'éviter tout licenciement sec dans la mesure du possible et qu'il n'y aurait recours "qu'en dernier ressort".

"La politique du groupe reste de suivre l'évolution naturelle de l'emploi et de redéployer les salariés lorsque cela est possible afin de conserver leur expertise et savoir au sein du groupe." (Matt Scuffham, Agathe Machecourt pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)