USA-La Fed pourrait devoir lancer un "QE3"-Williams

lundi 9 janvier 2012 08h41
 

9 janvier (Reuters) - Le président de la Réserve fédérale de San Francisco estime que la banque centrale américaine pourrait devoir lancer un nouveau programme d'assouplissement quantitatif si ses prévisions d'une croissance insuffisante et d'une inflation modérée se vérifient, rapporte lundi le Wall Street Journal.

Dans le cadre d'un entretien publié par le quotidien américain, John Williams voit l'inflation revenir à 1,5% en 2012 et 2013 - contre près de 4% en 2011 - à la faveur de la baisse des prix à l'importation et de la pression pesant toujours sur les salaires.

Il ajoute anticiper une hausse du produit intérieur brut (PIB) de 2,25% en 2012 et de 3% en 2013, un rythme de croissance insuffisant à ses yeux pour ramener le taux de chômage sensiblement sous la barre de 8% d'ici la fin de l'année prochaine.

"Le taux de chômage restera longtemps au-dessus de celui correspondant au taux de chômage naturel, généralement estimé à 6,5% (...) Cela plaide en faveur d'un nouveau programme de soutien à l'économie", ajoute John Williams.

James Bullard, président de la Fed de Saint-Louis, a déclaré samedi que les derniers indicateurs macro-économiques semblaient suggérer que la reprise économique des Etats-Unis montait en puissance, une évolution qui pourrait convaincre la Fed de ne pas prendre d'autres mesures de soutien pour l'instant.

D'autres responsables de la Fed, y compris le président de la Fed de Boston, Eric Rosengren, ont appelé à une nouvelle série d'achats d'actifs liés à des crédits immobiliers afin de soutenir le marché immobilier.

Les divergences d'appréciation de ces différents responsables montrent la difficulté à jauger la capacité des Etats-Unis à encaisser des chocs extérieurs, comme, par exemple, celui d'une aggravation de la crise de la zone euro.

John Williams, membre votant du comité de politique monétaire de la Fed cette année, ajoute qu'il ne préconise pas de hausse des taux d'intérêt dans un "avenir proche".

Le deuxième programme d'assouplissement quantitatif ("QE2") de la Fed, qui consiste à racheter des obligations émises par le Trésor, a pris fin en juin 2011. (voir ) (Saqib Iqbal Ahmed à Bangalore, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Gwénaëlle Barzic)