ENCADRE-Perte du AAA-Le rôle de l'Agence France Trésor

vendredi 13 janvier 2012 21h41
 

PARIS, 13 janvier (Reuters) - L'abaissement de la note de la France par l'agence de notation Standard & Poor's (voir ) ne va pas faciliter la tâche de l'Agence France Trésor (AFT), chargée de gérer la dette négociable de l'Etat français, dont le montant s'élevait à près de 1.312,9 milliards d'euros à la fin décembre 2011.

Avant la création de l'AFT en 2001, la dette souveraine était gérée directement par la direction du Trésor au ministère des Finances.

Mais la technicité et la complexité grandissantes des marchés des emprunts d'Etat, le besoin d'une dose d'autonomie et la nécessité de bien identifier la responsabilité de la gestion de la dette depuis la création de l'euro en 1999 ont conduit les pouvoirs publics à se doter d'un organisme, rattaché directement au Trésor mais dont le fonctionnement et les modes d'évaluation des risques sont proches de ceux d'une banque.

Installée au ministère de l'Economie et des Finances, rue de Bercy à Paris, l'AFT gère la trésorerie de l'Etat. Elle émet chaque semaine - en général le lundi - des bons du Trésor (BTF) dont la maturité est comprise entre une semaine et un an. En 2011, le montant moyen des émissions se situait entre 6,0 et 8,0 milliards d'euros.

Elle veille ainsi à ce que l'Etat puisse faire face à ses engagements, et place les excédents de liquidités des collectivités locales et des administrations publiques centralisées sur un compte unique du Trésor ouvert à la Banque de France.

Forte d'une trentaine de personnes, l'Agence organise depuis sa salle de marché à Bercy les adjudications de BTF et chaque mois celles des titres de long terme (obligations assimilables du Trésor, OAT) et de moyen terme (bons du Trésor à intérêts annuels, BTAN).

Vingt banques spécialistes en valeurs du Trésor (SVT) sont habilitées à participer aux adjudications et conseillent l'AFT, notamment sur les titres à émettre et à quelles maturités.

Les SVT contribuent à la réflexion sur la création de nouveaux produits. La France a ainsi été le premier pays d'Europe continentale à émettre en 1998 une OAT indexée sur l'inflation.

La France a choisi pour gérer sa dette une organisation à mi-chemin de celles retenues par les Etats-Unis, où le Trésor gère directement la dette de l'Etat fédéral, ou par l'Allemagne, dont la FinanzAgentur est une société privée détenue intégralement par l'Etat fédéral.

"Fenêtre ouverte de l'Etat sur les marchés financiers, l'AFT en retire une exigence de méthode et de contrôle. L'agence est dans la main du ministre, mais c'est sous le regard vigilant du Parlement, de la Cour des comptes et des acteurs de marché que ses opérations sont quotidiennement mises en oeuvre", écrivait en 2005 son troisième directeur général, Benoît Coeuré. (Raoul Sachs, édité par Jean-Michel Bélot)