LEAD 1-Delta Lloyd rejette l'OPA de 2,4 milliards de NN

vendredi 7 octobre 2016 09h46
 

(Actualisé avec des précisions, cours de Bourse)

AMSTERDAM, 7 octobre (Reuters) - L'assureur néerlandais Delta Lloyd a rejeté vendredi l'OPA de 2,4 milliards d'euros, soit 5,30 euros par action, de son homologue NN Group , tout en estimant que des fusions entre assureurs se justifiaient.

"La situation de notre capital est à présent solide, avec la possibilité d'améliorer encore la génération de capital et de dividendes", explique Hans van der Noordaa, le directeur général de Delta Lloyd, dans un communiqué. "C'est pourquoi nous ne pouvons accepter cette proposition".

Il explique que l'offre ne représente que 64% de la valeur comptable de l'assureur au 30 juin et que la prime proposée est "inférieure aux normes du marché pour les transactions en numéraire de ce type et pour les entreprises qui en sont à notre stade de redressement".

Mais Delta Lloyd n'ignore pas les mérites de la consolidation, évoquant les économies réalisées en regroupant des opérations, la baisse des dépenses technologiques et de développement des produits, ainsi que les économies d'échelle et les meilleures conditions de financement.

"Les actionnaires de Delta Lloyd sont en mesure de bénéficier de la valeur de ces synergies par le biais de plusieurs combinaisons possibles", dit-il.

NN, premier assureur néerlandais par la capitalisation, a lancé son OPA mercredi après avoir expliqué que les organes dirigeants de Delta Lloyd avaient décliné son invitation à discuter de sa proposition et à négocier une transaction mutuellement acceptable.

"Nous pensons qu'il y a une logique qui s'impose qui est de consolider le marché néerlandais de l'assurance en rapprochant les activités de NN Group et de Delta Lloyd d'une manière qui soit bénéfique à la fois aux entreprises et à leurs actionnaires", avait déclaré Lard Friese, directeur général de NN, mercredi.

NN jouit d'une forte capitalisation aux normes de la nouvelle directive européenne Solvabilité II, ce qui n'est pas le cas de Delta Lloyd qui a dû augmenter son capital par deux fois.   Suite...