Risques mondiaux et impact des taux bas ont été au menu du G20

vendredi 7 octobre 2016 08h12
 

par Leika Kihara

WASHINGTON, 7 octobre (Reuters) - Les ministres des Finances du Groupe des Vingt (G20) ont débattu des risques économiques mondiaux et des répercussions potentielles sur les comptes des banques de politiques monétaires ultra-accommodantes, a déclaré jeudi un haut fonctionnaire aux Finances japonais.

En revanche, le G20, qui tient réunion à Washington, n'a pas évoqué les fluctuations du marché des changes, les incidences de la décision de la Grande-Bretagne de quitter l'Union européenne (UE) et la situation financière de Deutsche Bank, a précisé Masatsugu Asakawa, vice-ministre des Finances chargé des questions internationales.

"L'impact du Brexit (sur l'économie mondiale) doit être appréhendé dans une perspective à moyen et long termes", a-t-il dit à la presse, lorsqu'on l'a interrogé sur la récente plongée du sterling à des plus bas de 31 ans, qui s'explique par la crainte que Londres paie le Brexit au prix fort.

Quant à Deutsche Bank, le FMI estime qu'elle - mais aussi d'autres établissements - doivent revoir leurs modèles économiques pour assurer leur rentabilité à long terme dans un environnement de taux d'intérêt extrêmement bas.

Des échanges commerciaux sans allant et l'urgence qu'il y a à prendre des mesures de stimulation de l'investissement furent des sujets brûlants du dîner de travail du G20 jeudi soir, certains de ses membres redoutant les effets d'un protectionnisme rampant sur le commerce international, a ajouté Asakawa.

"La conclusion globale a été que l'économie mondiale continue de croître de façon modérée mais aussi qu'il y a des risques divers, politiques en particulier", a-t-il observé.

Quant aux répercussions de taux d'intérêt ultra-bas sur la rentabilité des banques, si certains ministres les ont mises en avant, un autre débat a consisté à déterminer si ce contexte était le seul à blâmer pour la situation du secteur bancaire.

Aucun communiqué n'a été publiée à l'issue du dîner du G20, réuni en marge des assemblées d'automne du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)