Tokyo espère tirer $4 mds de la privatisation de JR Kyushu

jeudi 6 octobre 2016 13h00
 

TOKYO, 6 octobre (Reuters) - Le gouvernement japonais espère tirer jusqu'à 416 milliards de yens, soit quatre milliards de dollars ou 3,6 milliards d'euros, de la privatisation de la compagnie ferroviaire Kyushu Railway Company à l'occasion de ce qui s'annonce comme la plus importante offre publique de vente (IPO) de l'année au Japon.

Kyushu Railway, plus connue sous le nom de JR Kyushu, proposera ses actions à un prix compris entre 2.400 et 2.600 yens, selon un avis financier publié jeudi.

Le gouvernement, qui détient 100% du capital de la compagnie ferroviaire, mettra ses 160 millions de titres en vente.

En septembre, un prix indicatif de 2.450 euros par action avait été annoncé. Le prix définitif sera fixé le 17 octobre en fonction de la demande des investisseurs.

Le marché japonais est moins avantageux pour les introductions en Bourse cette année, le Nikkei-225 cédant 11% depuis le 1er janvier après quatre années consécutives de gains, mais la capitalisation de JR Kyushu devrait lui assurer une place au sein des grands indices et donc une demande d'investisseurs institutionnels et passifs comme les fonds indiciels.

Le gouvernement s'est déjà désengagé d'autres compagnies ferroviaires par le passé dans le cadre du démantèlement et de la privatisation progressive de l'ancien réseau national de chemin de fer. East Japan Railway, West Japan Railway et Central Japan Railway sont ainsi devenus les principaux représentants du compartiment en Bourse.

JR Kyushu, qui opère comme son nom l'indique dans l'île méridionale de Kysh, pourrait aussi profiter de l'essor du tourisme dans cette région du Japon réputée pour la beauté de ses paysages montagneux et ses bains chauds. L'île a attiré l'an dernier 2,8 millions de visiteurs étrangers, soit une hausse de 69% qui se compare à une augmentation de 47% pour l'ensemble du Japon. (Junko Fujita, Véronique Tison pour le service français)