GB-First Utility suspend son projet d'IPO à cause du Brexit

mercredi 5 octobre 2016 17h38
 

LONDRES, 5 octobre (Reuters) - Le fournisseur d'énergie britannique First Utility a annoncé mercredi le report de son projet d'introduction en Bourse en raison des incertitudes autour du Brexit et du peu de progrès dans la réforme du marché local de l'énergie.

First Utility, parmi les plus petits des nouveaux entrants sur un marché britannique dominé par six grands groupes, avait annoncé l'an dernier son projet d'IPO.

Son directeur financier Darren Braham a expliqué à Reuters que le vote britannique du 23 juin en faveur d'une sortie de l'Union européenne avait créé des incertitudes politiques et économiques et que le projet de réforme du marché britannique de l'énergie n'allait pas assez loin.

First Utility n'est pas en manque de liquidités et peut se permettre de patienter, a-t-il dit, ajoutant : "Nous n'avons pas besoin de lever de l'argent tout de suite, nous avons suffisamment de trésorerie pour financer nos projets d'expansion en Allemagne".

La société vise 50.000 clients d'ici la fin de l'année en Allemagne, où elle distribue du gaz et de l'électricité sous la marque "Shell Energy" dans le cadre d'une coentreprise avec Shell Energy Europe, filiale de Royal Dutch Shell.

Au Royaume-Uni, elle va par ailleurs proposer courant octobre un service de télécommunications de haut débit grâce à un partenariat avec l'opérateur Talk Talk. (Karolin Schaps, Véronique Tison pour le service français)