Des PME aussi victimes des comptes fantômes de Wells Fargo-sénateur

mardi 4 octobre 2016 23h06
 

NEW YORK, 4 octobre (Reuters) - Le scandale des comptes fantômes de Wells Fargo n'affecte pas seulement des particuliers mais aussi des milliers de petites entreprises, affirme le sénateur américain David Vitter dans un courrier adressé au directeur général de la banque.

Dans cette lettre datée du 29 septembre que Reuters a pu consulter mardi, David Vitter demande à John Stumpf un "recensement complet" des propriétaires de petites entreprises concernés par les pratiques de Wells Fargo. Environ 10.000 petites entreprises sont affectées, ont dit des personnes proches du dossier.

Il n'a pas été possible d'obtenir de réaction auprès de Wells Fargo au sujet des affirmations de l'élu républicain, président de la commission sénatoriale des petites entreprises.

Wells Fargo a accepté début septembre de verser 190 millions de dollars (170 millions d'euros environ) d'amendes et d'indemnités pour avoir créé environ deux millions de comptes factices à l'insu de ses clients, une pratique qui permettait à certains de ses salariés d'atteindre leurs objectifs commerciaux.

David Vitter a ouvert une enquête le 20 septembre pour déterminer si des petites entreprises ont aussi été victimes de ces pratiques. (Suzanne Barlyn; Bertrand Boucey pour le service français)