** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

lundi 3 octobre 2016 08h00
 

PARIS, 3 octobre (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse
lundi à l'ouverture, dans la foulée de l'Asie et de Wall Street, à la faveur à la fois des
espoirs d'une amende moins élevée que redouté pour Deutsche Bank aux Etats-Unis et d'indicateurs
macro-économiques chinois bien accueillis.
    La Bourse de Francfort restera fermée pour cause de journée fériée célébrant l'unification
de l'Allemagne, tout comme la Bourse de Séoul du fait de la journée de la fondation nationale.
Les marchés actions chinois resteront fermés toute la semaine en raison de la "Semaine dorée"
liée à la fête nationale.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner
0,3% à l'ouverture et le FTSE à Londres 0,2%. La semaine dernière, l'indice Stoxx 600
 avait cédé 0,7% dans le sillage de la chute de l'action Deutsche Bank.
    Même si cette dernière a repris plus de 6% vendredi après une information de l'AFP disant
que l'amende infligée à la première banque allemande pour régler un litige lié à la vente de
titres adossés à des créances hypothécaires pourrait n'être que de 5,4 milliards d'euros, le
titre reste en baisse de 11,6% par rapport à son cours de clôture du 15 septembre, juste avant
l'annonce d'une possible amende de 14 milliards. 
    La Bourse de Tokyo gagnait près de 1% peu avant sa clôture, également soulagée par Deutsche
Bank et malgré un l'enquête trimestrielle "tankan" de la Banque du Japon montrant que la
confiance des entreprises dans le secteur des services est au plus bas depuis près de deux ans.
 
    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon),
qui a gagné 8,8% au troisième trimestre, soit sa meilleure performance trimestrielle depuis le
début de 2012, progresse encore de 0,75%, également soutenu, outre Deutsche Bank, par les
enquêtes PMI publiées au cours de week-end, montrant une nouvelle croissance du secteur
manufacturier chinois en septembre. 
    Vendredi, Wall Street a fini en hausse de près de 1%, à la faveur notamment de la bonne
tenue d'un secteur financier soulagé sur l'état de santé de Deutsche Bank après des semaines
d'inquiétude au sujet de la première banque allemande. Ni cette dernière ni les autorités
américaines n'ont à ce stade confirmé que le montant de l'amende avait été revu en forte baisse.
    Sur le marché des changes, la livre a touché un creux de sept semaines après que la Première
ministre Theresa May a dit dimanche que la Grande-Bretagne invoquerait l'article 50 du Traité
européen avant la fin mars 2017 tout en écartant l'idée de choisir entre un "soft Brexit", basé
sur des concessions mutuelles, et un "hard Brexit" marquant la rupture avec le marché unique de
l'Union européenne. 
    Les cours du pétrole sont en baisse de quelque 0,5% après une enquête Reuters montrant que
la production de l'Opep a légèrement progressé en septembre par rapport à août alors que les
membres de l'organisation ont scellé un accord de principe, devant être mis en oeuvre en
novembre, portant sur une réduction de cette production.
    
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 3 OCTOBRE :
 PAYS    GMT    INDICATEUR                       PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 FR      07h50  Indice PMI manufacturier (déf.)  septembre   49,5          49,5
 DE      07h55  Indice PMI manufacturier (déf.)  septembre   54,3          54,3
 EZ      08h00  Indice PMI manufacturier (déf.)  septembre   52,6          52,6
 GB      08h30  Indice PMI manufacturier         septembre   52,1          53,3
 US      13h45  Indice PMI manufacturier (déf.)  septembre   ---           51,4
 US      14h00  Dépenses de construction         août        +0,2%         inch.
 US      14h00  Indice ISM manufacturier         septembre   50,3          49,4
 US      ---    Ventes de véhicules neufs        septembre   17,3 mlns*    16,98 mlns*
    * en rythme annualisé
    
    VALEURS À SUIVRE
    * PSA, RENAULT. Les immatriculations de voitures neuves ont augmenté de
2,5% au mois de septembre en données brutes par rapport à septembre 2015, a annoncé samedi le
Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA). Les livraisons de PSA sont en baisse de
6,8%, à 44.833 unités. Le groupe Renault affiche pour sa part une progression de 8,2%, à 45.343.
 
    * SANOFI. Les patients qui prennent le traitement expérimental contre l'eczéma
élaboré en commun par le groupe pharmaceutique et son partenaire américain Regeneron 
ont constaté de moindres démangeaisons et une diminution de leurs symptômes anxieux et
dépressifs, ont annoncé des chercheurs samedi. 
    * ALSTOM. Le Premier ministre Manuel Valls a déclaré dimanche que l'activité
ferroviaire du groupe serait maintenue sur le site de Belfort, précisant que ce dernier sera
"sauvé" mardi. 
    * HEIDELBERGCEMENT a dit dimanche détenir 96,4% de son concurrent italien
Italcementi à l'issue de son offre publique d'achat, le cimentier allemand précisant
qu'il allait exercer son droit de racheter le solde du capital au même prix de 10,60 euros par
action. 
    * TESCO. Le distributeur britannique va être poursuivi en justice par 60
investisseurs qui lui reprochent ses irrégularités comptables, rapporte le Financial Times à
deux jours de la publication de ses résultats semestriels. 
    * ING GROEP. Le premier groupe néerlandais de services financiers a annoncé lundi
son intention de supprimer 7.000 emplois et d'investir dans ses plates-formes numériques afin de
dégager des économies de 900 millions d'euros par an d'ici 2021. 
    * ERICSSON. L'équipementier télécoms suédois pourrait nommer à sa tête Haikan
Eriksson, le patron de sa filiale australienne, mais d'autres candidats restent en lice dont
Karl-Henrik Sundstrom, directeur général de Stora Enso, rapporte le journal Dagens
Industri.
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 
    

 (Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)