Zoomlion laisse la voie libre à une fusion Konecranes-Terex

vendredi 27 mai 2016 13h22
 

HONG KONG/HELSINKI, 27 mai (Reuters) - Le chinois Zoomlion Heavy Industry Science & Technology a renoncé à une offre de 3,4 milliards de dollars sur le fabricant de grues américain Terex faute d'avoir pu s'entendre sur les termes d'un rachat.

La voie est ainsi désormais libre pour un rapprochement entre Terex et son concurrent finlandais Konecranes.

La décision de Zoomlion intervient après des mois de négociations entre les trois sociétés et représente le dernier revers en date pour une entreprise chinoise souhaitant acquérir des actifs aux Etats-Unis.

Zoomlion et Konecranes avaient tous deux lancé une offre de rachat sur Terex dans un contexte de ralentissement en Chine et de faiblesse de la demande en Europe.

Terex et Konecranes s'étaient mis d'accord sur une fusion entre égaux par échange d'actions mais Zoomlion a amélioré son offre en mars, à environ 3,4 milliards de dollars (3 milliards d'euros), contre 3,29 milliards de dollars précédemment.

Konecranes avait alors annoncé mi-mai qu'il renonçait à la fusion et qu'il se contenterait d'acquérir une filiale de son rival américain.

Terex perd 16,8% en avant-Bourse, Konecranes gagne 4,85% à Helsinki et Zoomlion a cédé 1,6% à Hong Kong. (Anne Marie Roantree et Tuomas Forsell, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Patrick Vignal)