LEAD 2-Air France-Renvoi à septembre du procès "des chemises arrachées"

vendredi 27 mai 2016 14h52
 

* Renvoi à septembre pour plus de temps d'audience

* La CGT salue une première victoire

* Elle accuse Air France d'avoir contribué à la confrontation

* La défense fustige une manoeuvre dilatoire (Complété avec Philippe Martinez)

par Chine Labbé

BOBIGNY, Seine-Saint-Denis, 27 mai (Reuters) - Le procès des salariés d'Air France poursuivis pour violences et dégradations aggravées dans l'affaire dite "des chemises arrachées" lors du comité central d'entreprise du 5 octobre 2015, a été renvoyé vendredi aux 27 et 28 septembre.

"Le tribunal a estimé que cette affaire devait revenir sur deux jours" afin d'entendre toutes les parties et témoins, a expliqué le président du tribunal, faisant droit à la demande de certains mis en cause.

Une seule journée était initialement prévue pour cette affaire qui concerne quinze prévenus, au moins trois témoins et au moins six parties civiles.

Le 5 octobre 2015, le directeur des ressources humaines d'Air France, Xavier Broseta, et un responsable de l'activité long-courrier, Pierre Plissonnier, (tous deux présents à l'audience vendredi) avaient été pris à partie par des salariés furieux après l'annonce de 2.900 suppressions de postes.   Suite...