26 mai 2016 / 13:48 / il y a un an

Wall Street ouvre en petite hausse, l'économie US rassure

26 mai (Reuters) - La Bourse de New York prolonge son mouvement de hausse jeudi à l'ouverture, l'économie américaine donnant des signes supplémentaires de vigueur.

L'indice Dow Jones gagne 16,50 points, soit 0,09%, à 17.868,01. Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,10% à 2.092,57, après avoir enregistré mardi et mercredi son plus fort gain en deux séances depuis début mars. Le Nasdaq Composite est quasiment stable (+0,04%) à 4.896,94.

Deux nouveaux indicateurs macro-économiques sont venus jeudi accréditer l'hypothèse d'une accélération de la croissance au deuxième trimestre aux Etats-Unis.

Les commandes de biens durables ont nettement progressé en avril, de 3,4%, tandis que les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé plus fortement que prévu la semaine dernière.

Ces indicateurs vont dans le sens d'une hausse des taux en juin ou en juillet mais les investisseurs ont désormais intégré cette possibilité après la surprise provoquée la semaine dernière par les déclarations de la Réserve fédérale sur un éventuel tour de vis monétaire le mois prochain.

Le discours que prononcera Janet Yellen, la présidente de la Fed, vendredi est néanmoins attendu.

"Si elle adopte un ton plus dur, on pourrait voir le marché changer de direction", prévient Peter Cardillo, chef économiste chez First Standard Financial à New York.

Le cours du brut léger américain est passé jeudi au-dessus des 50 dollars le baril pour la première fois depuis le 12 octobre, ce qui porte les valeurs de l'énergie (+0,7%).

Netflix prend 2,5% en réaction à un article du Financial Times évoquant des spéculations sur un intérêt d'Apple pour le spécialiste de la vidéo sur internet.

Les distributeurs à bas coûts Dollar General et Dollar Tree, plus forte hausse du S&P-500, voient leurs titres gagner respectivement 2,57% et 9,15% après avoir publié des bénéfices trimestriels supérieurs aux attentes.

Ces trois valeurs permettent aux valeurs des biens de consommation discrétionnaire (+0,42%) d'afficher la plus forte progression sectorielle derrière l'énergie.

Le fabricant d'équipements de stockage de données NetApp recule de près de 7%, plus forte baisse du S&P-500, après avoir publié un chiffre d'affaires et un bénéfice inférieur aux attentes en raison d'une faible demande pour ses produits dans un contexte de basculement vers l'informatique dématérialisée ("cloud").

Abercrombie & Fitch chute de plus de 11%, l'enseigne de prêt-à-porter ayant subi une contraction de son chiffre d'affaires pour un 13e trimestre consécutif.

* Pour les valeurs à suivre, cliquez sur (Ankur Banerjee à Bangalore; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below