Le G7 dit son inquiétude pour les pays émergents

jeudi 26 mai 2016 10h34
 

ISE-SHIMA (Japon), 26 mai (Reuters) - Les chefs d'Etat et de gouvernement du Groupe des Sept (G7) ont fait part jeudi de leur inquiétude concernant les économies émergentes, a dit un haut responsable du gouvernement japonais, et le Premier ministre Shinzo Abe, qui accueille le sommet de l'organisation, a dressé un parallèle avec la crise financière mondiale qui suivit la faillite de Lehman Brothers.

"Les dirigeants du G7 ont exprimé le point de vue selon lequel les économies émergentes étaient dans une situation grave, même si certains ont jugé que la situation économique du moment n'était pas celle d'une crise", a dit le secrétaire général adjoint du gouvernement japonais, Hiroshige Seko, à la presse au début du sommet de deux jours du G7 à Ise-Shima, dans le centre du Japon.

Shinzo Abe a déclaré qu'il partageait cette inquiétude.

Le Premier ministre a présenté au G7 des documents du Fonds monétaire international (FMI) montrant que les cours des matières premières avaient chuté de 55% entre juin 2014 et janvier 2016, comme entre juillet 2008 et février 2009, dans le sillage de la faillite de Lehman Brothers.

Abe s'est engagé à relever la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) de 8 à 10% en avril de l'an prochain, comme prévu, à moins d'une crise financière de l'ampleur de la précédente ou d'une catastrophe naturelle majeure. (Tetsushi Kajimoto et William Mallard, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)