Brexit-La participation des jeunes, premier souci de Cameron

jeudi 26 mai 2016 00h58
 

ISE-SHIMA, Japon, 26 mai (Reuters) - Les défenseurs du maintien du Royaume-Uni dans l'Union font des progrès mais la participation des jeunes électeurs au référendum du 23 juin reste une source d'inquiétude majeure pour le camp du "In", a estimé mercredi son chef de file, le Premier ministre David Cameron.

Les sondages montrent que les jeunes sont davantage susceptibles de se prononcer pour le maintien dans l'UE, mais ils connaissent aussi un taux de participation inférieur à la moyenne.

Seuls 43% des 18-24 ans sont allés voter l'année dernière pour les élections législatives, par rapport à une participation moyenne de 66%. De tels chiffres sont courants, et la participation des jeunes est inférieure à la moyenne depuis au moins 1964 au Royaume-Uni.

A la tête de la campagne pour le "In", David Cameron a déclaré que la participation au référendum était "assurément quelque chose de préoccupant".

"J'ai l'impression que nous faisons des progrès avec notre argument, particulièrement avec l'idée que la Grande-Bretagne se portera mieux si nous restons à l'intérieur (de l'UE)", a-t-il dit à des journalistes à bord d'un vol à destination du Japon, où commence jeudi un sommet du G7.

"Mon plus grand souci est de faire tout ce que nous pouvons dans la semaine qui vient pour que les gens s'inscrivent sur les listes électorales, et en particulier les jeunes, car c'est indéniablement un vote sur leur avenir."

La date limite pour s'inscrire sur les listes électorales pour le référendum du 23 juin est fixée au 7 juin.

Les associations de surveillance du processus électoral estiment que 77.000 personnes ont été retirées des listes en décembre à la suite d'un changement dans les règles d'inscription.

Les derniers sondages donnent les deux camps au coude-à-coude, avec un point de différence en faveur du "Out" selon un sondage BMG publié mercredi. (Kylie MacLellan; Julie Carriat pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse)