LEAD 1-MS804-Deux sociétés vont rechercher les boîtes noires

mercredi 25 mai 2016 23h38
 

(Actualisé avec sources diplomatiques françaises)

LE CAIRE, 25 mai (Reuters) - EgyptAir a signé des contrats avec deux sociétés étrangères, une française et une italienne, appelées à participer à la recherche des enregistreurs de vol de l'Airbus qui s'est abîmé en Méditerranée la semaine dernière, a annoncé mercredi son président.

L'Airbus A320 de la compagnie nationale égyptienne a disparu avec 66 personnes à bord, dont 30 Egyptiens et 15 Français, dans une zone où la profondeur peut atteindre 3.000 mètres.

"Nous avons signé des contrats avec une entreprise française et une italienne pour procéder à des recherches en eaux profondes en Méditerranée, à 3.000 mètres de profondeur", a déclaré le président d'EgyptAir, Safouat Moslem, lors d'une conférence de presse, sans préciser leur noms.

Selon deux sources diplomatiques françaises, les autorités égyptiennes et le Bureau d'enquête et d'analyse (BEA) français finalisent des contrats avec Deep Ocean Search et Alseamar, deux entreprises françaises.

"L'objectif est d'aller très vite pour chercher les boites (noires) qui, on peut l'imaginer, sont dans des eaux très profondes", a-t-on souligné.

Si la marine égyptienne a retrouvé des débris de l'appareil, des restes humains et des effets personnels, l'épave de l'avion et les "boîtes noires", qui pourraient fournir des indices sur les causes de la catastrophe, n'ont toujours pas été localisées. (Ahmed Aboulenein et Ahmed Tolba, avec John Irish; Marc Angrand et Jean-Philippe Lefief pour le service français)