Microsoft va supprimer 1.850 postes dans sa division smartphones

mercredi 25 mai 2016 12h20
 

HELSINKI, 25 mai (Reuters) - Microsoft a annoncé mercredi son intention de supprimer 1.850 postes, la plupart d'entre eux en Finlande, dans sa division smartphones héritée de Nokia, le géant technologique américain ajoutant qu'il passerait une dépréciation de 950 millions de dollars (853 millions d'euros) sur cet actif.

Entré sur le marché des téléphones mobiles après le rachat des activités terminaux portables de Nokia en 2014, Microsoft a dit qu'il allait "rationaliser" le segment smartphones et fermer son site de recherche & développpement à Tampere, en Finlande.

Microsoft a déclaré qu'il allait continuer à développer la plateforme mobile Windows 10 et à mettre en avant ses smartphones Lumia, sans pour autant préciser s'il allait mettre au point de nouveaux appareils.

"Nous concentrons nos efforts là où nous pouvons faire une différence", dit Satya Nadella, directeur général de Microsoft, cité dans un communiqué.

Microsoft avait déboursé 7,2 milliards de dollars pour les portables de Nokia, mais le groupe n'a pas réussi à les redresser. L'an dernier, il a passé une charge de 7,6 milliards dollars liée à la restructuration de ses activités ainsi que 7.800 suppressions de postes. (Jussi Rosendahl et Tuomas Forsell, Benoît Van Overstraeten pour le service français)