CORR-France-La Cour des comptes juge l'effort sur les dépenses fragile

mercredi 25 mai 2016 17h30
 

(Au para 14, bien lire "à réduire la dette à court terme" (au lieu de racheter de la dette à court terme)

* La Cour déplore la faiblesse des économies structurelles

* Elle voit 1,7 milliard d'économies là où l'Etat en annonce 7,3

* La France vulnérable à une remontée des taux

PARIS, 25 mai (Reuters) - Malgré la légère réduction du déficit budgétaire français en 2015, la maîtrise des dépenses de l'Etat reste partielle et ses résultats sont fragiles, reposant pour une bonne part sur des éléments non reconductibles, estime la Cour des comptes.

Dans son rapport sur l'exécution du budget de l'Etat publié mercredi, elle juge notamment que les économies structurelles "n'apparaissent pas clairement" dans celui de l'an passé, qui a surtout profité du retour de la croissance mais aussi du niveau "exceptionnellement bas" des taux d'intérêt.

A 70,5 milliards d'euros, le déficit du budget 2015 a été inférieur de 3,9 milliards à celui prévu initialement et de 15,1 milliards à celui de 2014.

Mais hors éléments exceptionnels, comme le versement au mécanisme européen de stabilité en 2014 et les programmes d'investissement d'avenir (PIA), la Cour considère que l'amélioration du déficit a été limitée à 0,3 milliard.

Alors qu'elle avait stigmatisé l'an passé l'optimisme des prévisions de rentrées fiscales du gouvernement, elle juge cette fois que les recettes ont été conformes aux attentes.   Suite...