De l'argent frais pour Athènes; allègement de dette pour plus tard

mardi 24 mai 2016 18h34
 

* Accord de principe prévisible sur les réformes

* Points techniques à régler avant tout versement

* Bruxelles et FMI divergent toujours sur l'allègement de la dette

par Jan Strupczewski et Francesco Guarascio

BRUXELLES, 24 mai (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro (Eurogroupe) donneront sans doute mardi leur accord de principe aux réformes engagées par la Grèce afin de débloquer de nouveaux prêts mais ils semblent loin de vouloir s'engager dans une procédure d'allègement de la dette que le Fonds monétaire international (FMI) appelle de ses voeux.

De hauts fonctionnaires de la zone euro ont dit que la Grèce avait mis en oeuvre toutes les réformes économiques requises pour recevoir de nouveaux fonds, encore qu'un accord définitif dépendra de "corrections techniques" sur certains aspects du droit local.

C'est pourquoi les ministres demanderont sans doute à leurs collaborateurs de superviser ces amendements dans les jours qui viennent avant de donner leur feu vert définitif.

"J'anticipe un accord de principe sur la Grèce, subordonné à quelques révisions techniques, dans les deux semaines qui viennent", a dit à la presse le ministre des Finances irlandais Michael Noonan.

Le montant de la prochaine tranche de prêt débloquée n'a pas été décidé, les propositions variant de huit à 12 milliards d'euros, ont ajouté les hauts fonctionnaires.   Suite...