LEAD 1-Evoquer un nouveau plan de relance est prématuré-Constancio (BCE)

mardi 24 mai 2016 16h13
 

(Actualisé avec de nouvelles déclarations)

FRANCFORT, 24 mai (Reuters) - Discuter d'un nouveau plan de relance de la Banque centrale européenne (BCE), en réponse à une aggravation de la situation financière, est prématuré, a dit mardi Vitor Constancio, le vice-président de la BCE.

"Nous avons pris des mesures importantes en mars; il est donc prématuré de songer à de nouvelles initiatives", a-t-il déclaré à Reuters, après avoir présenté le rapport semestriel sur la stabilité financière (FSR) de la BCE.

"Voyons quels en seront les effets; de telles mesures prennent du temps et certaines n'ont même pas été encore mises en oeuvre", a-t-il ajouté.

"Il est évident que nous restons attentifs à certaines évolutions externes qui pourraient survenir mais, à cette exception près, nous devons dorénavant mettre en pratique et voir les résultats".

Dans son FSR, la BCE observe que les risques pesant sur le système financier de la zone euro se sont accrus au cours des six derniers mois, les principales sources de problèmes potentiels provenant des turbulences sur les marchés financiers et des faibles profits des banques et des assureurs.

Un peu auparavant, Vitor Constancio déclarait que le fait que la Réserve fédérale américaine (Fed) poursuive son cycle de hausse des taux d'intérêt serait une "bonne nouvelle" pour l'ensemble de la planète, car cette démarche attesterait de la bonne santé économique des Etats-unis, mais il ajoutait qu'elle pourrait poser des problèmes aux marchés émergents.

"La seule évolution négative possible, mais sans aucune certitude, serait si la hausse des taux aux USA (...) pouvait avoir des répercussions sur certains pays émergents d'une manière négative", a-t-il dit.

"Mais dans l'ensemble, si la Fed considère qu'il est justifié de relever les taux, c'est une bonne nouvelle pour l'économie mondiale".

(Francesco Canepa, Wilfrid Exbrayat et Bertrand Boucey pour le service français)