Gap annonce des fermetures de magasins après un T1 difficile

jeudi 19 mai 2016 23h55
 

19 mai (Reuters) - Gap a annoncé jeudi la fermeture de 75 magasins Old Navy et Banana Republic à l'étranger, principalement au Japon, après un premier trimestre décevant qui l'oblige à recentrer ses efforts de redressement sur l'Amérique du Nord.

Le titre du groupe de San Francisco gagnait 4,2% dans les transactions électroniques à Wall Street après cette annonce.

Le bénéfice net du premier trimestre clos le 30 avril a chuté de 46,9% à 127 millions de dollars (113 millions d'euros), soit 32 cents par action, un résultat conforme au consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires a baissé de 6% à 3,44 milliards de dollars, comme annoncé le 9 mai. Gap avait alors annoncé des chiffres de ventes médiocres pour ses trois grandes marques et fait savoir qu'il réfléchissait à des fermetures de magasins.

Il a précisé jeudi qu'il fermerait notamment ses 53 magasins Old Navy au Japon.

"Les ambitions de croissance à court terme d'Old Navy seront désormais ancrées en Amérique du Nord, y compris au Mexique où le groupe vient d'ouvrir ses premiers magasins en propre, ainsi qu'en Chine et dans ses opérations franchisées", déclare le groupe de prêt-à-porter dans un communiqué.

Au 30 avril, Gap possédait 1.029 magasins Old Navy en Amérique du Nord et 69 en Asie, auxquels s'ajoutent 607 magasins Banana Republic en Amérique du Nord et 61 répartis sur l'Asie et l'Europe.

Les fermetures de magasins devraient entraîner une perte annualisée de chiffre d'affaires de 250 millions de dollars mais permettre des économies de 275 millions, estime Gap.

Le groupe, également propriétaire des marques de vêtements Athleta et Intermix, n'a pas confirmé sa prévision d'un bénéfice par action ajusté compris entre 2,20 et 2,25 dollars cette année et a reconnu qu'une amélioration serait nécessaire pour atteindre le consensus actuellement à 1,92 dollar.   Suite...