LEAD 4-France-Les syndicats nient tout essoufflement sur la loi Travail

jeudi 19 mai 2016 21h34
 

* Grève à la SNCF, dans l'aérien, blocages routiers

* 129.000 manifestants dans le pays, selon l'Intérieur

* 115 personnes interpellées

* Valls s'interroge sur la "pertinence" des manifestations

* Les syndicats revendiquent un regain de mobilisation (Actualisé avec bilan interpellations et blessés §9 à 13)

PARIS, 19 mai (Reuters) - Les syndicats opposés à la réforme du Code du Travail ont revendiqué jeudi un regain d'affluence pour leur sixième journée de manifestations, après l'étiolement constaté la semaine dernière au bout de deux mois de contestation.

Soulignant "l'essoufflement" des manifestations, le Premier ministre Manuel Valls a appelé les organisations à "prendre leurs responsabilités" dans un climat de violence, en raison de l'infiltration systématique de "casseurs" dans les cortèges.

Mais pour les sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, UNEF, UNL et FIDL) qui devaient se retrouver jeudi soir pour décider de la suite du mouvement, "le match n'est pas fini".

La CGT affirme que 400.000 personnes ont manifesté jeudi en France, soit le double de mardi dernier, et le ministère de l'Intérieur en a dénombré 129.000, contre 68.000 mardi.   Suite...