** LE POINT SUR LES MARCHÉS avant l'ouverture en Europe **

jeudi 19 mai 2016 07h52
 

PARIS, 19 mai (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse jeudi
à l'ouverture au lendemain de signaux de la Réserve fédérale pointant vers un possible
relèvement des taux d'intérêt aux Etats-Unis dès le mois prochain, soit bien plus tôt que ce
qu'anticipaient les investisseurs.
    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre
jusqu'à 26 points à l'ouverture, soit 0,6%, tout comme le Dax à Francfort. Le FTSE à
Londres reculerait pour sa part de près de 1% dans les premiers échanges. 
    Le secteur du transport aérien sera en première ligne après la disparition d'un avion
d'EgyptAir parti mercredi soir de Paris à destination du Caire avec 59 passagers et dix membres
d'équipage à son bord. 
    Les marchés européens ont terminé mercredi dans le vert grâce notamment à la  bonne tenue du
secteur bancaire. 
    A l'approche de la clôture, la Bourse de Tokyo est en légère hausse, tout comme les
marchés actions chinois.
    La Bourse de New York est parvenue mercredi à finir sur une note stable au terme d'une
séance volatile après le coup de semonce de la Fed sur un possible relèvement des taux dès le
mois de juin.
    Au-delà des marchés actions, les déclarations de la Fed ont provoqué un brusque
raffermissement du dollar, ce qui a fait se retourner à la baisse les cours du pétrole, tandis
que les rendements des bons du Trésor américain ont bondi.
    Les trois grands indices de Wall Street étaient clairement orientés à la hausse jusqu'à la
publication du compte-rendu de la dernière réunion du Federal Open Market Committee (FOMC) en
avril.
    D'après ces "minutes", la plupart des responsables de la Fed jugent qu'il sera probablement
approprié de relever les taux d'intérêt en juin si les indicateurs économiques vont dans le sens
d'une accélération de la croissance aux Etats-Unis au deuxième trimestre, d'un redressement de
l'inflation et d'un raffermissement du marché du travail. 
    "Avec les indicateurs de l'activité en avril qui paraissent confirmer un rebond de la
croissance, nous voyons le risque de deux hausses de taux en 2016 dont la première à l'horizon
de juin ou juillet", écrivent les analystes de Barclays. 
        
 PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 19 MAI:
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 GB      08h30  Ventes au détail               avril       0,5%          -1,3%
                 - sur un an                               2,5%          2,7%
 US      12h30  Inscriptions au chômage        semaine au  275.000       294.000
                                               14 mai                    
         12h30  Indice "Philly Fed"            mai         3,5           -1,6
         14h00  Indice des indicateurs         avril       0,4%          0,2%
                avancés                                                  
 
    VALEURS À SUIVRE
    * AIRBUS, AEROPORTS DE PARIS. Un Airbus A320 d'EgyptAir avec 56 passagers
et dix membres d'équipage et de la sécurité à bord, parti de Paris mercredi soir à 23h09 locales
à destination du Caire, a disparu dans la nuit des écrans radar alors qu'il survolait la
Méditerranée, a déclaré tôt jeudi la compagnie aérienne. 
    
    *     BAYER. Le géant allemand de la pharmacie et de la chimie a confirmé avoir
lancé une offre non sollicitée sur Monsanto, leader mondial des semences. 
    
    * MERCK a annoncé prévoir un Ebidta ajusté en hausse de 18,5% cette année, grâce
notamment à l'acquisition du fabricant de fournitures de laboratoire Sigma-Aldrich.
        
    * DEVOTEAM a vu son chiffre d'affaires grimper de 13,7% à données comparables au
premier trimestre et a annoncé la cession d'un actif non stratégique en Norvège, spécialisé dans
l'intégration de systèmes, pour un montant "non significatif". Le groupe de conseil en
technologies innovantes a confirmé ses objectifs financiers pour 2016, à savoir un chiffre
d'affaires compris entre 525 et 535 millions d'euros et une marge d'exploitation supérieure à
7,5%. 
    
    * Tableau des principaux marchés mondiaux : 

 (Patrick Vignal pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)