Aucune hypothèse écartée sur la disparition de l'avion d'EgyptAir-Valls

jeudi 19 mai 2016 07h53
 

PARIS, 19 mai (Reuters) - Aucune hypothèse ne peut être écartée à ce stade sur les causes de la disparition de l'Airbus A320 de la compagnie égyptienne EgyptAir qui a disparu dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu'il effectuait la liaison Paris-Le Caire, a déclaré jeudi Manuel Valls.

Quinze Français, notamment, se trouvaient à bord de l'appareil dont la trace a été perdue au-dessus de la Méditerranée, selon la compagnie aérienne.

"Aucune hypothèse ne peut être écartée à ce stade sur les causes de cette disparition", a précisé le Premier ministre français sur RTL.

"Les informations remontent progressivement mais il faut être prudent", a-t-il souligné.

La France, a-t-il ajouté, "est prête à participer aux recherches" si les autorités égyptiennes le souhaitent.

Le président français, François Hollande, s'est entretenu avec son homologue égyptien Sissi.

"Ils sont convenus de coopérer étroitement pour établir le plus vite possible les circonstances de cette disparition. Le président de la République partage l'angoisse des familles touchées par ce drame", selon un communiqué de la présidence française. (Sophie Louet)