Zone euro-Weidmann plaide pour les réformes plutôt que la dépense

mercredi 18 mai 2016 16h35
 

BERLIN, 18 mai (Reuters) - Beaucoup de pays de la zone euro n'ont ni la possibilité matérielle ni le besoin urgent d'augmenter la dépense publique et feraient mieux d'insister sur les réformes plutôt que sur l'amélioration de leur potentiel de croissance, estime Jens Weidmann, le président de la Bundesbank.

Une politique monétaire ultra-accommodante s'impose actuellement mais il ne faut parce la maintenir plus longtemps que nécessaire parce que ses effets négatifs s'amplifient dans le temps, a dit Weidmann mercredi à Reuters avant de se rendre au sommet du Groupe des Sept (G7) qui se tient au Japon.

"Des politiques budgétaire et monétaire généreuses ne pourront stimuler la croissance sur le long terme", a expliqué Weidmann, qui siège par ailleurs au conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE).

"Pour orienter l'économie mondiale sur la voie d'une croissance plus soutenue, des réformes sont indispensables, qui étayent l'innovation et la concurrence".

(Gernot Heller; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Patrick Vignal)