La Bourse de Paris-Les valeurs du jour mardi (clôture)

mardi 17 mai 2016 17h59
 

* Valeurs qui se traitent ex-dividende 
    * Le point sur les marchés européens 

    PARIS, 17 mai (Reuters) - Les valeurs du jour mardi à la
Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 s'est retourné à la
baisse en début d'après-midi et a clôturé en recul de 0,34% à
4.297,57 points après l'annonce d'un regain d'inflation en avril
aux Etats-Unis, qui pourrait inciter la Réserve fédérale
américaine à relever à nouveau ses taux directeurs. 
    
    * Les VALEURS liées à l'AUTOMOBILE (-2,66%) ont été
délaissées en Europe. La Corée du Sud va infliger une amende de
330 millions de wons (248.000 euros) au constructeur japonais
Nissan et exiger le rappel de plus de 800 véhicules
diesel de type Qashqai pour manipulation des données sur les
émissions polluantes. 
    GROUPE PSA, plus forte baisse du SBF 120
, a reculé de 4,10% à 12,99 euros, suivi par FAURECIA
 qui a chuté de 3,41% à 34,435 euros. RENAULT 
a abandonné 3,05% à 77,80 euros et VALEO 2,49% à 133
euros. 
    
    * LAFARGEHOLCIM, plus forte hausse du SBF 120
, s'est adjugé 4,57% à 39,26 euros à la faveur d'une
note sectorielle de Credit Suisse, qui estime que le cimentier
représente "l'opportunité la plus intéressante" dans un secteur
de la construction jugé "difficile". 
    
    * VIVENDI a gagné 1,14% à 16,89 euros, tandis que
HAVAS a pris 3,60% à 7,28 euros et que BOLLORE
 a grimpé de 4,32% à 3,14 euros. Vincent Bolloré a
relancé l'idée d'une possible alliance entre les deux groupes
dont il est le premier actionnaire. 
    
    * EDF a gagné 2,20% à 11,60 euros. La France fixera
unilatéralement le prix plancher du carbone à "environ 30 euros
la tonne" dans la prochaine loi de finances, a déclaré la
ministre de l'Environnement Ségolène Royal aux ambassadeurs des
pays de l'Union européenne, à Paris. 
    
    * BOURBON a perdu 3,11% à 11,22 euros. Le groupe a
reporté son projet d'acquisition de plusieurs sociétés liées au
transport du gaz en invoquant l'impossibilité d'obtenir les
financements dans les délais impartis. 

 (Raphaël Bloch et Joseph Sotinel, édité par Dominique
Rodriguez)