Areva-Décision sur la Finlande prise "très prochainement"-APE

mardi 17 mai 2016 08h36
 

PARIS, 17 mai (Reuters) - Un décision sur le différend qui oppose Areva et son client TVO au sujet du réacteur nucléaire EPR en cours de construction en Finlande sera prise "très prochainement", a déclaré au quotidien Les Echos le commissaire aux participations de l'Etat français, Martin Vial.

TVO et un consortium Areva-Siemens se rejettent mutuellement la responsabilité des retards et surcoûts du réacteur Olkiluoto-3 (OL3) et ont porté ce dossier devant la Chambre de commerce internationale (ICC) en vue d'un arbitrage, le finlandais demandant 2,6 milliards d'euros tandis que le consortium réclame 3,5 milliards.

Ce litige constitue un des obstacles à la mise en oeuvre du plan de sauvetage d'Areva, qui doit inclure une augmentation de capital du groupe de 5 milliards d'euros et une vente de son activité réacteurs à EDF.

"Sur le litige finlandais et la finalisation de l'EPR, les discussions entre Areva et TVO (...) se poursuivent et une décision sur le scénario définitif à retenir sera prise très prochainement", a déclaré Martin Vial lors d'une entretien accordé aux Echos.

Le 20 janvier, le ministre français de l'Economie, Emmanuel Macron, avait indiqué que Paris et Helsinki s'étaient donné un mois pour régler le différend.

Evoquant les anomalies détectées à l'usine du Creusot (Saône-et-Loire) d'Areva, où le groupe soupçonne des falsifications dans des dossiers de suivi des fabrications passées, Martin Vial a en outre déclaré que l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) recevrait les résultats d'un audit "d'ici à une dizaine de jours".

L'Etat français (87% du capital d'Areva) a fait savoir qu'il participerait à l'augmentation de capital du groupe en tant qu'actionnaire de référence, des investisseurs tiers minoritaires étant également conviés à cette opération prévue pour la fin 2016 ou début 2017. (Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot)