Alberta-Nouvelles évacuations de sites pétroliers menacés

mardi 17 mai 2016 01h58
 

CALGARY, Alberta, 17 mai (Reuters) - Des camps d'ouvriers exploitant le sable bitumineux au nord de la ville de Fort McMurray, dans la province canadienne de l'Alberta, ont été évacués lundi en raison de la menace des incendies de forêt, ont rapporté des responsables canadiens.

La société Syncrude dit avoir évacué le personnel présent à Noralta Lodge, dans l'Alberta, en raison des fumées, et la compagnie Suncor Energy annonce de son côté avoir évacué 120 personnes de son usine de la rivière Mackay et de plusieurs camps à titre de précaution.

D'autre part, les flammes ne sont qu'à un kilomètre d'un parc de stockage de pétrole brut de Cheecham appartenant à la société Enbridge, mais ce foyer est sous contrôle, à en croire des responsables des services d'urgence.

La totalité de la population de Fort McMurray, soit dans les 90.000 habitants, a dû fuir la ville voici près de deux semaines, les feux incontrôlés dévastant certains quartiers et ayant détruit, à ce jour, 15% environ des constructions.

Les incendies ont continué de sévir lundi et couvrent désormais dans les 285.000 hectares, indiquent les autorités. Les pompiers auront fort à faire dans les 48 heures à venir en raison du temps chaud et sec qui est prévu.

Ils ont réussi à sauver la majeure partie de Fort McMurray mais les habitants ne sont toujours pas autorisés à regagner leurs maisons, en partie à cause de "milliers" de points sensibles dans le secteur, a déclaré Chad Morrison, responsable de la prévention des incendies dans l'Alberta.

La Première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a dit qu'aucune date n'avait été fixée pour le moment en ce qui concerne un retour des habitants. (Nia Williams; Eric Faye pour le service français)