Konecranes acquiert une filiale de Terex, pas de fusion

lundi 16 mai 2016 12h36
 

HELSINKI, 16 mai (Reuters) - Le fabricant de grues finlandais Konecranes va se contenter d'acquérir une filiale de l'américain Terex en renonçant à leur projet de fusion annoncé en août dernier, permettant ainsi à ce dernier de poursuivre ses discussions avec un prétendant chinois.

Terex avait reçu en janvier une contre-offre, en numéraire, de Zoomlion Heavy Industries Science & Technology Co , qui a par la suite relevé son prix à 3,4 milliards de dollars.

Dans un communiqué publié lundi, Terex précise qu'il cède sa filiale de grues pour ports et usines à Konecranes pour un montant de 1,1 milliard d'euros. Dans le cadre de cet accord, le groupe américain deviendra actionnaire à hauteur de 25% du finlandais, lequel vise des synergies d'environ 140 millions d'euros avec sa nouvelle filiale Material Handling & Port Solutions (MHPS) rachetée à Terex.

"L'accord laisse à Terex la possibilité de poursuivre ses discussions avec Zoomlion", souligne Terex dans le communiqué.

L'annonce fait grimper l'action Konecranes de 20,5% à la Bourse de Helsinki vers 10h30 GMT, à 24,82 euros, l'acquisition de la seule filiale MHPS semblant plus opportune pour les traders que le projet de fusion initial ou, pire, une bataille boursière avec Zoomlion.

MHPS a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 1,39 milliard d'euros, à comparer à 2,13 milliard d'euros pour celui de Konecranes.

"Les deux groupes ont eu exactement ce qu'ils voulaient", commente Juha Kinnunen, analyste chez Inderes Equity Research.

Terex a la possibilité de rompre l'accord d'ici la fin du mois, moyennant le versement d'une indemnité de 37 millions de dollars, en cas d'accord avec Zoomlion sur une OPA.

Zoomlion s'est refusé à tout commentaire. (Jussi Rosendahl, avec les contributions de Tuomas Forsell à Helsinki et de Fang Yan à Pékin, Véronique Tison pour le service français)