USA-Manifestations anti-énergies fossiles à Albany et Seattle

dimanche 15 mai 2016 01h15
 

15 mai (Reuters) - Des centaines de manifestants se sont rassemblés samedi aux Etats-Unis dans les Etats de New York et de Washington dans le cadre d'un événement mondial contre les énergies fossiles, rapportent les organisateurs.

Sous le nom de "Break Free 2016" ("Libérez-vous"), 12 jours de manifestations, prévus sur six continents, entendent attirer l'attention sur le changement climatique et la nécessité d'une transition vers les énergies propres.

A Anacortes, dans l'Etat de Washington, environ 150 militants ont occupé dans la nuit de vendredi à samedi, les voies ferrées menant aux raffineries des groupes Tesoro et Royal Dutch Shell, à 113 kilomètres au nord de Seattle.

Une porte-parole de Tesoro, Destin Singleton, a déclaré que les opérations de la raffinerie pétrolière n'avaient pas été affectées. Shell n'a pu être joint dans l'immédiat.

"Break Free cherche à faire monter la pression contre le système, afin d'obtenir les changements dont nous avons besoin, mais aussi à imaginer une alternative", explique Ahmed Gaya, organisateur de Break Free pour la région du Pacifique Nord-Est.

Gus Melonas, porte-parole de la compagnie de chemins de fer BNSF Railway, a annoncé que les trains avaient été suspendus pour la journée sur les voies concernées. Il est prévu que les manifestants soient évacués, en coordination avec les autorités locales, a-t-il ajouté.

"Ces personnes ont bien entendu le droit de faire connaître leur opinion, mais nous leur demandons de ne pas le faire sur notre propriété" a-t-il dit. "Nous ne pourrons composer avec cela qu'un certain temps", a-t-il ajouté.

Samedi après-midi, aucune arrestation n'avait été faite, selon une porte-parole du département de gestion des opérations d'urgence du comté de Skagit.

Dans l'Etat de New York, à Albany, environ 1.500 personnes se sont réunies pour protester contre l'arrivée de trains transportant du pétrole brut dans le port de la ville, a indiqué la porte-parole locale du mouvement Aly Johnson-Kurts.   Suite...