France-La CGT appelle à la grève dans le secteur pétrolier

vendredi 13 mai 2016 15h26
 

PARIS, 13 mai (Reuters) - La Fédération nationale des industries chimiques de la CGT (FNIC-CGT) a lancé vendredi un appel à la grève reconductible dans le secteur pétrolier en France à compter du 20 mai pour demander le retrait du projet de loi Travail.

Les syndicats CGT du pétrole, réunis en assemblée générale à Montreuil, près de Paris, ont lancé dans un communiqué un appel au "blocage progressif des produits pétroliers" du 17 au 19 mai.

Entre ces deux dates, qui correspondent aux journées de mobilisation nationale organisées par sept syndicats, dont la CGT et Force ouvrière (FO), les salariés de chaque site sont invités à décider de la forme de leur action.

Selon le communiqué de la FNIC-CGT, cela pourra notamment prendre la forme de l'arrêt des expéditions par route, fer ou oléoduc, des transferts et importations de brut, des travaux, ainsi que le blocage de dépôts.

A Total, la CGT et FO ont décidé de se mettre en intersyndicale pour appeler à une grève de 72 heures sur les sites du groupe, a précisé à Reuters le secrétaire général du syndicat CGT Total Normandie, Thierry Defresne.

La FNIC-CGT appelle les salariés du secteur à décider ensuite le 20 mai en assemblées une grève reconductible sur tous les sites (raffinage, pétrochimie, dépôts, aéroports) et "l'arrêt des installations dans l'ensemble de la branche pétrole".

"La loi Khomri est taillée pour les grandes entreprises, majoritaires dans la branche pétrole", explique l'organisation dans son communiqué. "Cette loi doit être abrogée."

La Fédération nationale des ports et docks CGT a également lancé un appel à deux arrêts de travail de 24 heures les 17 et 19 mai et déposé un préavis de grève reconductible. (Bate Felix et Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)