LEAD 1-BOURSE-Apple finit sur les 90 dollars (-2,35%)

jeudi 12 mai 2016 23h24
 

12 mai (Reuters) - Apple a perdu jusqu'à 3,3% jeudi à Wall Street, enfonçant momentanément le seuil technique à 92,00 dollars touché lors d'un spectaculaire trou d'air en août dernier.

L'action est même tombée sous les 90 dollars pour la première fois depuis juin 2014, à 89,47 dollars, avant de remonter légèrement en clôture pour finir à 90,34, en baisse de 2,35% sur la séance.

La capitalisation boursière de la firme à la pomme est un temps passée sous celle d'Alphabet mais à la clôture les deux se valaient, à 495 milliards de dollars (435 milliards d'euros).

Selon le journal Nikkei Asia Review, les sous-traitants de Taiwan se préparent à recevoir moins de commandes du fabricant de l'iPhone au deuxième semestre par rapport à la même période de l'an dernier, signe d'une demande qui fléchit alors qu'Apple lance traditionnellement ses nouveaux modèles en septembre.

"On a des retours négatifs sur les commandes de composants et les prévisions de production, et le nouvel iPhone ne semble pas présenter beaucoup de nouveautés par rapport au 6S", commente Jun Zyang, analyste chez Rosenblatt Securities.

Apple pâtit d'un sentiment de défiance depuis l'annonce en avril d'une première baisse de son chiffre d'affaires en 13 ans.

Alors que le marché américain arrive à saturation, la firme de Cupertino (Californie) a misé sur la Chine comme relais de croissance mais son chiffre d'affaires y a baissé de 26% au premier trimestre. [

Depuis un an, la capitalisation d'Apple a fondu de plus de 200 milliards de dollars, soit la taille de grands groupes comme Verizon Communications ou Wal-Mart Stores.

En baisse de plus de 12% depuis le début de l'année, le titre testait depuis plusieurs jours l'important niveau de soutien de 92 dollars. Il était tombé à ce niveau le 24 août, séance au cours de laquelle il avait plongé de 13% avant de se reprendre.

Les intervenants pourraient désormais se tourner vers un autre seuil technique à 85,00 dollars, correspondant à une ligne de support joignant les points bas depuis le début de 2009. (Terence Gabriel, Bertrand Boucey et Véronique Tison pour le service français)