Boeing veut se libérer du cycle de l'aéronautique

mercredi 11 mai 2016 23h50
 

SEATTLE, 11 mai (Reuters) - Les dirigeants de Boeing ont exposé mercredi une stratégie sur cinq ans destinée à gonfler les ventes et le bénéfice et à assurer l'avenir du constructeur aéronautique américain pour les 100 prochaines années.

Ils se sont engagés à améliorer l'efficacité, à reverser des liquidités aux actionnaires et à développer les activités de services et d'équipements.

S'exprimant lors d'une conférence avec des analystes, ils ont néanmoins été confrontés à un certain scepticisme quant à la capacité de Boeing à atténuer les effets du cycle de l'aviation commerciale et ils n'ont guère fourni de nouveaux détails sur les projets d'évolution des appareils existants pour répondre aux attentes du marché et affronter la concurrence d'Airbus et de Bombardier.

Boeing espère porter sa marge bénéficiaire à au moins 10% l'an prochain et il "aspire (...) vers la fin de la décennie à atteindre une marge aux alentours de 15%", a dit le directeur général Dennis Muilenburg.

Le constructeur s'efforce de se réorganiser pour être plus souple et efficace dans la conception et la fabrication des avions de ligne, via l'automatisation ou encore l'impression 3-D.

Ces initiatives doivent permettre à Boeing de créer une activité solide et durable dans un secteur hautement cyclique, a dit Dennis Muilenburg.

Boeing veut être non seulement un "champion industriel mondial" mais "le leader du secteur dans la génération de trésorerie", a-t-il ajouté.

"Tous les fondamentaux sont en place pour y parvenir. C'est une question d'exécution au cours des cinq prochaines années." (Alwyn Scott; Bertrand Boucey pour le service français)