LEAD 1-L'Indonésie pourrait acheter un "petit nombre" d'Airbus A400M

mercredi 11 mai 2016 17h07
 

(Actualisé avec précisions, déclaration d'Airbus)

DJAKARTA, 11 mai (Reuters) - L'Indonésie a l'intention d'acheter plusieurs exemplaires de l'avion de transport militaire Airbus A400M, a déclaré son ministre de la Défense mercredi à Reuters.

"J'ai un projet d'achat d'A400 à l'Europe (...) mais en petit nombre seulement. Il n'est pas nécessaire d'en acheter beaucoup", a dit Ryamizard Ryacudu, sans plus de précision.

Le programme A400M d'Airbus a souffert de retards et de dépassements de coûts, et l'un des exemplaires de l'appareil s'est écrasé l'an dernier en Espagne, tuant les quatre membres de l'équipage, ce qui a conduit plusieurs pays à interrompre l'exploitation de l'avion.

Une porte-parole d'Airbus Defence and Space, la division militaire et spatiale du groupe, a déclaré à Reuters dans un courrier électronique que la société ne faisait pas de commentaire sur des dossiers commerciaux spécifiques mais qu'elle était "confiante" dans la possibilité de nouvelles ventes de l'A400M en Asie du Sud-Est.

La Malaisie est pour l'instant le seul client à l'export de l'appareil, l'Afrique du Sud ayant annulé une commande en 2009.

L'A400M a été développé à l'origine pour l'Espagne et six autres pays européens de l'Otan (la Belgique, la Grande-Bretagne, la France, l'Allemagne, le Luxembourg et la Turquie) pour un budget total de 20 milliards d'euros, ce qui en fait le plus important programme européen de défense.

Ryamizard Ryacudu a ajouté que le gouvernement indonésien avait conclu l'achat de huit chasseurs de fabrication russe Sukhoi Su-35 cette année, précisant que les négociations sur le prix se poursuivaient.

L'Indonésie, qui dispose déjà de 16 Sukhoi Su-27 et Su-30, prévoyait initialement d'acheter une dizaine de chasseurs russes pour remplacer des Northrop F-5.

(Kanupriya Kapoor et Randy Fabi, avec Agustinus Beo Da Costa et Siva Govindasamy; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison)