France-Des propositions pour attirer des centres de décisions

mercredi 11 mai 2016 13h17
 

* La France a perdu du terrain depuis 30 ans

* Elle garde des atouts en termes d'attractivité "pure"

* Une desserte rapide de Roissy impérative

* Air France ne doit pas réduire son réseau

PARIS, 11 mai (Reuters) - La France a perdu du terrain en matière d'accueil de centres de décision des entreprises étrangères mais dispose de nombreux atouts pour regagner en attractivité, estime le Conseil d'analyse économique (CAE).

Dans une étude publiée mercredi, cet organisme rattaché aux services du Premier ministre pointe la nécessité pour cela d'agir sur la fiscalité, notamment celle sur les hauts revenus.

Mais il insiste tout autant sur les critères "non fiscaux" pour y parvenir, comme la qualité des installations aéroportuaires, le nombre de diplômés de l'enseignement supérieur ou encore le développement des sections internationales dans les lycées.

Alors qu'elle était à la première place en Europe pour l'accueil des centres de décisions des entreprises au début des années 1980, la France est tombée au quatrième rang derrière l'Allemagne, la Belgique et le Royaume-Uni.

L'Hexagone, plus spécifiquement l'Ile-de-France, souffre du fait qu'il n'est pas une destination prioritaire des grands pays émergents, ses principaux investisseurs restant les Etats-Unis, l'Allemagne, la Suisse, le Luxembourg et les Pays-Bas.   Suite...